Plus de 130 nouvelles places pour les aînés et les grands malades dans la région

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Le gouvernement du Québec va construire de nouveaux centres d’hébergement au Saguenay–Lac-Saint-Jean qui ajouteront 69 places pour les aînés et 64 places en maison alternative pour des personnes présentant des problèmes de santé importants et ayant besoin de services en permanence.

Le cabinet de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a confirmé mercredi la création des places pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il s’agit d’un engagement de la dernière campagne électorale alors que le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) souhaite créer de nouveaux milieux de vie pour la clientèle habituellement dirigée vers les CHSLD.

Il s’agit de la portion régionale de cet engagement électoral, lequel vise l’ensemble du réseau d’hébergement des personnes aînées au Québec. Le gouvernement entend investir 2,6 G$ pour cet engagement électoral. Québec va ainsi créer 2600 nouvelles places d’ici 2022 en maisons des aînés et maisons alternatives.

Les places en maisons alternatives permettront d’accueillir des personnes qui sont souvent plus jeunes que la clientèle traditionnelle des CHSLD et qui n’avaient d’autre choix que de se retrouver dans ces centres. On parle, à titre d’exemple, d’une personne de 40 ans qui est atteinte de la sclérose en plaques et qui n’est plus en mesure d’habiter dans un appartement ou une résidence privée.

« Nous amorçons un grand redressement des milieux d’hébergement pour les aînés dans toutes les régions du Québec. Ainsi, notre gouvernement établit un nouveau standard de qualité pour nos aînés en perte d’autonomie et nos adultes ayant des besoins spécifiques, et leur redonne enfin la dignité qu’ils méritent », a déclaré la ministre Marguerite Blais.

Il est cependant trop tôt pour connaître les sites que le gouvernement entend retenir pour les nouvelles constructions. Rien n’assure que le gouvernement fera une répartition sous-régionale avec des sites au Lac-Saint-Jean et au Saguenay. Les évaluations sont en cours avec le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le concept des nouvelles résidences pour aînés repose sur des unités comptant un maximum de 12 bénéficiaires. Ce nombre est recommandé pour améliorer la qualité de vie des bénéficiaires et des équipes de soins.

« Notre gouvernement entreprend une transformation majeure des milieux d’hébergement qui mènera à une évolution des services offerts aux aînés et aux personnes ayant des besoins spécifiques. C’est avec fierté qu’avec mes collègues députés de la région, j’accueille l’annonce des 133 nouvelles places qui seront créées dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Nous aurons de véritables milieux de vie, où les résidants se sentiront chez eux », a indiqué la ministre responsable de la région et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest.

Le nombre de places identifiées pour chacune des régions du Québec a été déterminé au terme d’une analyse des besoins pour les dix prochaines années. Le gouvernement a de plus tenu compte du nombre de personnes en attente pour des places dans chacun des CHSLD.

« Nous nous réjouissons de cette annonce, qui permettra à nos aînés d’avoir des milieux de vie encore mieux adaptés à leur réalité. Les 69 places annoncées pour nos aînés de notre région répondent à des besoins réels d’aînés vivant souvent en situation de vulnérabilité », a souligné Jean-Pierre Simard, président du conseil d’administration de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) de Chicoutimi.