Le Théâtre Palace Arvida a été fermé en 2014 pour des problèmes structuraux. Il sera rénové et agrandi, mais la date d’ouverture est encore une fois repoussée. Son coût est aussi augmenté.

Plus cher, plus tard, pour le Théâtre Palace Arvida

Le projet du Théâtre Palace Arvida vit une nouvelle embûche. Ses travaux de rénovation et d’agrandissement devaient coûter quelque 4,5 M $, mais à l’ouverture des soumissions, le mois dernier, Diffusion Saguenay a appris que le montant réel s’élevait plutôt à plus de 5 M $, ce qui représente une augmentation d’au moins 500 000 $.

Phil Desgagné, président de Diffusion Saguenay, n’est pas surpris outre mesure de cette annonce. Son chargé de projet lui a rappelé que certaines soumissions, comme celle du fédéral, ont été demandées il y a plusieurs années, ce qui fait qu’il y a des changements dans les coûts. « Les coûts au niveau de la construction et de la main-d’œuvre ont énormément augmenté, et donc, il fallait s’y attendre », a-t-il admis, dans un entretien avec Le Quotidien.

La date d’ouverture du Palace est encore une fois repoussée. Selon le président, elle pourrait se faire d’ici le début de l’année 2020. M. Desgagné rappelle qu’ils sont à la merci des travailleurs, et que rien n’est certain. La prochaine année demeure son objectif. L’attente de réponse de subventions fait ralentir le projet, puisque les travaux devaient commencer en avril ou en mai. Ils attendront encore un peu.

Diffusion Saguenay annoncera tout de même sa programmation en juin. Certains spectacles sont prévus au Théâtre Palace Arvida, mais ces derniers resteront secrets jusqu’à ce que l’organisation soit mieux informée.

Phil Desgagné, président de Diffusion Saguenay, est optimiste que le Théâtre Palace Arvida sera à la hauteur des attentes de ses amateurs.

En attente de réponses

Cette nouvelle embûche n’arrête pas M. Desgagné. « Je ne peux pas me permettre d’endetter l’organisation de Diffusion Saguenay à cause du projet du Palace. Donc, ce que j’ai fait, j’ai pris mon bâton de pèlerin, et je suis allé rencontrer la Ville de Saguenay », a raconté l’homme.

M. Desgagné a discuté avec les représentants municipaux, provinciaux et fédéraux pour revoir le financement. « Mme Néron s’est montrée très ouverte. La Ville est prête à embarquer avec nous et de faire un bout supplémentaire pour rouvrir le Palace », s’est réjoui le président de l’organisation. Aucun montant n’a encore été annoncé.

Du côté du provincial et du fédéral, les démarches sont entamées, mais les réponses se font attendre. M. Desgagnés a visité le député fédéral du Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, qui a pris le dossier en main et devrait le présenter au ministre du Patrimoine canadien. Des réponses devraient être données dans les prochaines semaines.

Éric Gauthier, attaché politique de la députée de Chicoutimi Andrée Laforest, a également été rencontré. Il y aurait aussi une bonne écoute de ce côté, tout comme de la part du ministère de la Culture et des Communications.

Le président de l’organisation demeure optimiste pour l’avancement du projet. Il est clair sur un point : le projet du Théâtre Palace Arvida n’est pas un projet à rabais qui subira plusieurs coupes. « On va faire le projet pour que la salle redevienne le Palace. Les gens ont des attentes ; il faut livrer la marchandise », a-t-il continué.

Il rappelle que le projet du Palace est jugé important par toutes les instances politiques, puisqu’une salle de cette dimension, pouvant accueillir plus de 300 personnes, est « essentielle à Saguenay ».

Historique

Le Théâtre Palace Arvida a été fermé en 2014, pour des problèmes structuraux. Cette salle, construite en 1927, était appréciée des gens de la région, avec son style unique, son riche côté patrimonial et son ambiance distincte. Le dossier traîne depuis ce temps. De nombreux problèmes ont ralenti l’avancement du projet, et la date d’ouverture officielle a été repoussée à plusieurs reprises.