Du plomb a été trouvé dans l’eau d’une résidence de Jonquière.
Du plomb a été trouvé dans l’eau d’une résidence de Jonquière.

Plomb dans l'eau à Saguenay: un premier cas dans une résidence

La Ville de Saguenay a laissé savoir par voie de communiqué, vendredi, qu’un premier cas de plomb dans l’eau avait été répertorié dans une résidence de Jonquière.

Un premier résultat réalisé par les employés du Service de génie a révélé un taux de 7 parties par milliard (ppb), deux points supérieurs à la norme de 5 ppb. Un second test effectué à l’aide d’une nouvelle méthode d’échantillonnage a révélé un taux de 123 ppb. La résidence privée fait partie de trois domiciles où des échantillons ont été réalisés à la demande des propriétaires. Sur les deux résultats obtenus jusqu’à maintenant, un seul cas s’est avéré positif. L’autre résultat n’est pas encore connu. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a été avisé de la situation.

Jointe vendredi après-midi, la porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CIUSSS), Romane Legallou, explique qu’il est pour l’instant impossible de se prononcer sur les résultats obtenus. « On ne peut pas se positionner par rapport aux données qui sont sorties, parce que ces chiffres sont trop différents. Nous avons besoin de plus de données pour effectuer des recommandations », déclare Mme Legallou, ajoutant que rien n’indique qu’un taux soit préférable à l’autre.

Du côté de la Ville de Saguenay, le directeur du Service des communications, Jeannot Allard, est conscient que l’annonce faite vendredi pourrait inquiéter la population. Il invite les citoyens inquiets à prendre contact avec les services de la Ville afin de discuter de la problématique. « On s’attend à avoir beaucoup de demandes. On va les prendre, on va faire ce qu’il faut », a-t-il indiqué.

Il précise toutefois que les discussions avec les citoyens n’aboutissent pas systématiquement à des échantillonnages. « Souvent, on en vient à la conclusion que ce n’est pas nécessaire. Les cas à surveiller sont les maisons construites avant 1980, parce que c’est à partir de ce moment que les entrées de service en plomb ont été interdites. Ça peut aussi provenir des alliages de soudure, où le plomb a été interdit en 1989. »

La maison de l’arrondissement Jonquière où le plomb dans l’eau a été répertorié a été construire en 1944. La Ville de Saguenay assure que des mesures seront prises afin de déterminer la provenance du plomb dans l’eau et pour aider la propriétaire à trouver des solutions à la problématique. Au cours des prochains jours, les techniciens de Saguenay effectueront des analyses sur les portions privée et publique du branchement d’eau potable de la résidence. Les employés du Service du génie réaliseront également des échantillons d’eau potable dans toutes les résidences de la rue où le test s’est avéré positif.

Saguenay rappelle que « l’eau qui sort des usines de filtration de la Ville de Saguenay est d’une très grande qualité et est exempte de plomb ».