Contenu commandité
Pleins feux sur le recyclage
Pleins feux sur le recyclage
Le Centre de tri de Roberval
Le Centre de tri de Roberval

Journée portes ouvertes à guichets fermés

Pour la première fois, le Centre de tri de Roberval a ouvert ses portes à la population, samedi, pour mieux faire comprendre ses opérations aux citoyens, dans le cadre d’une journée portes ouvertes. L’intérêt est si grand que les 130 visites disponibles ont rapidement trouvé preneurs.

« On veut faire connaître aux citoyens le travail réalisé au centre de tri », soutient Jean-Sébastien Nadeau, directeur.

Cette idée d’ouvrir les portes au grand public a été lancée l’an dernier par Recyc-Québec afin de démystifier le recyclage, car une étude comportementale réalisée par l’organisme avait révélé qu’un tiers des Québécois démontrent un certain scepticisme à l’égard des bienfaits du recyclage.

Les ballots de papier sont prêts à être expédiés.

« Nous avons beaucoup parlé de recyclage, dans la dernière année, et les nouvelles restrictions qui ont été imposées au Québec et dans le reste du monde ont alarmé la population, remarque Sonia Gagné, présidente-directrice générale de Recyc-Québec. Les citoyens sont de plus en plus préoccupés par ce qui se passe avec leur bac de récupération une fois que celui-ci quitte le domicile. »

Samedi, 12 des 25 centres de tri du Québec ont ouvert leurs portes à la population. À Roberval, les 25 employés du centre de tri ont accueilli 130 personnes, entre 9 h et 16 h.

Devant l’engouement des citoyens, la Régie de matière résiduelle (RMR) du Lac-Saint-Jean compte bien répéter l’expérience dans le futur, a mentionné Mathieu Rouleau, directeur général adjoint de la RMR.

Les visiteurs pouvaient ainsi voir comment les tas de déchets provenant des bacs bleus sont triés pour être revalorisés par différents clients. Le centre profitait aussi de l’occasion pour expliquer aux citoyens ce qui est accepté ou non dans le bac de recyclage.

300 PERSONNES CHEZ RSI

(Annie-Claude Brisson) – Plus connue en dehors de la région et de la province, l’entreprise RSI Environnement, qui est spécialisée en traitement des sols contaminés et en gestion environnementale, a ouvert ses portes au public, samedi. 

L’ambiance était à la fois festive et familiale sur le site de l’entreprise située sur la rue des Mélèzes, à Saint-Ambroise. Visite de l’usine, explication des procédés et activités pour les plus jeunes meublaient cette journée, qui a attiré plus de 300 personnes. 

« C’est très important, après plus de 25 ans d’existence, de montrer à la population tout ce que l’entreprise peut apporter de positif concernant l’environnement », a mentionné le président-directeur général de RSI Environnement, Jean-François Landry. Malgré une certaine difficulté à percer le marché québécois, le PDG est optimiste quant au vent de changement qui se dessine. 

« On est très peu connus dans la province de Québec ; on est surtout connus en dehors. Par contre, je peux vous dire que les gens nous apprécient de plus en plus et ils sont beaucoup plus préoccupés par l’environnement qu’il y a une dizaine d’années. On apporte une solution définitive et permanente », a précisé l’ingénieur de formation.