L'organisateur du Festiciel, Benoît Tremblay, était ravi de cette édition.

Plein la vue au Festiciel

Les parapentistes ont décoré le ciel de Saint-Fulgence, de Tadoussac et des monts Valin, ce week-end. Le Festiciel se concluait lundi en fin de journée et en aura mis plein la vue aux curieux.
Les passants qui ont levé les yeux en l'air dimanche à Saint-Fulgence ont pu voir l'impressionnant spectacle d'une quinzaine de parapentistes volant au-dessus du village et des battures dans le cadre du Festiciel, qui se déroulait jusqu'à lundi. « C'était grandiose, confie l'organisateur Benoit Tremblay. C'est un défi de voler aussi près les uns des autres. On partait de la petite montagne pour se poser sur la plage et de là, plusieurs ont décidé de faire du kitesurf sur le Saguenay. C'est le meilleur des deux mondes. On peut déjà dire que c'est une réussite, parmi les plus belles éditions. »
Une trentaine de parapentistes venant des quatre coins du Québec participent au festival en fin de semaine. Un Mexicain, un Cubain et quelques Français sont aussi de la partie, rendant l'évènement presque international. Les passionnés de vols ont aussi fait plaisir aux touristes à Tadoussac et sur les monts Valins. « Tadoussac est une destination presque mythique pour les parapentistes. Voler en bordure du fleuve, comme ça, est absolument grandiose », a souligné Benoît Tremblay.
« Les automobilistes nous klaxonnent, les gens au village sont heureux. C'est une fête vraiment intéressante. Tout le monde est fasciné. Ce n'est pas un sport accessible à tous sinon », a-t-il ajouté.
Les parapentistes ont plié bagage en fin de journée, lundi. « Tout le monde était ravi. On ne savait pas trop à quoi s'attendre, en raison de la météo, mais on a pu voler jusqu'en matinée, lundi, et plusieurs kitesurfeurs se sont donné rendez-vous sur le Saguenay durant la journée », a affirmé M. Tremblay. Avec Patricia Rainville