Des citoyens se plaignaient de l’entretien des aménagements paysagers de Saguenay.

Plates bandes à Saguenay: un problème d’embauche, dit le syndicat

L’embauche difficile d’employés saisonniers, des chefs d’équipe en congé maladie et un printemps tardif expliquent l’entretien qui laisse à désirer de certains aménagements paysagers de la ville de Saguenay, indique le président du syndicat des employés municipaux, Éric Blanchette. Ce dernier tenait à réagir aux articles publiés la semaine dernière dans Le Quotidien, qui ont fait jaser chez les employés municipaux.

« Je ne vous cacherai pas que les employés ont été bien désolés de lire ces textes, ça leur a fait quelque chose », a souligné M. Blanchette, qui travaille à la Ville de Saguenay depuis 12 ans. Selon lui, la situation de l’embauche est exceptionnelle cette année et la Ville peine à recruter assez de travailleurs saisonniers pour l’été.

« Nous mettons l’épaule à la roue pour que notre ville soit belle. Mais présentement, il y a des problèmes d’embauche et nous avons aussi des chefs d’équipe qui sont le pilier de l’entretien, mais qui sont en congé pour des raisons de santé », a expliqué Éric Blanchette, lors d’une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

En plus du problème de main-d’œuvre, le printemps tardif a compliqué la tâche des employés, a ajouté le président syndical.

« Il y a eu un premier ménage de fait et, ensuite, c’était la plantation des fleurs annuelles. C’est certain qu’entre-temps, les mauvaises herbes ont repris de la place. Oui, certains endroits sont plus difficiles que d’autres, mais les employés travaillent très fort », a souligné M. Blanchette.