La qualité de l’image était drôlement impressionante sur l’écran gonfable de 50 x 60 pieds.
La qualité de l’image était drôlement impressionante sur l’écran gonfable de 50 x 60 pieds.

Place au ciné-parc à Falardeau

Cette fois, c’était la bonne pour le ciné-parc de Saint-David-de-Falardeau. Après une semaine de retard et une première annulée, un premier film a été projeté sur l’écran gonflable sur le coup de 21 h 20 vendredi soir, sous un tonnerre de coups de klaxon.
Le ciné-parc de Saint-David-de-Falardeau a finalement pu présenté un premier film vendredi soir.

Pour l’occasion, les familles étaient nombreuses à se déplacer pour assister à la projection du film d’animation Les Trolls 2, si bien que les 230 places disponibles étaient presque toutes comblées.

« Enfin, s’est exclamée la mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette. Développement Falardeau a fait un travail colossal et je les aime d’amour ».

La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette était soulagée de pouvoir enfin dire «mission accomplie».

La joie était au rendez-vous chez les spectateurs. Plusieurs d’entre eux sont arrivés dès l’ouverture des portes à 19 h 30, un peu moins de deux heures avant le début du film. Pour plusieurs jeunes, il s’agissait d’une première expérience de ciné-parc.

« C’est un événement. On ne vient pas juste pour le film, mais pour l’expérience du ciné-parc. J’y suis allé quand j’étais jeune et je me souviens avoir adoré. Je voulais que mes enfants puissent vivre la même expérience », a raconté un spectateur qui était accompagné de sa conjointe et de ses deux jeunes enfants.

Plusieurs jeunes enfants en étaient à une première expérience de ciné-parc.

Dans un discours aux spectateurs avant la projection Mme Morissette a remercié les gens de leur présence. « Le grand jour est arrivé. Merci de votre réponse. Je vous souhaite vraiment, mais vraiment un bon spectacle. Les enfants, amusez-vous bien avec Les Trolls, c’est votre soirée », a dit la mairesse d’un ton soulagé après toutes les péripéties entourant le ciné-parc.

Rappelons qu’une pièce essentielle à la projection a fait un séjour prolongé aux douanes, ce qui a forcé Développement Falardeau à retarder d’une semaine l’ouverture du ciné-parc. Jeudi soir, les forts vents ont causé un pépin technique qui a forcé la remise de la projection du film à succès Grease.

Cette fois, un seul petit problème technique s’est manifesté, mais rien de trop alarmant. « On a eu une complication avec l’émetteur radio. Certaines voitures avaient de la difficulté à capter le son. C’est peut-être une interférence. On va regarder ça et essayer de régler le problème le plus rapidement possible », a fait savoir la directrice générale de Développement Falardeau, Sylvie Grenon.

Elle était cependant très fière de la qualité de l’image. « On est très heureux du résultat visuel. Les commentaires étaient très positifs et on est encore plus encouragé à poursuivre. Mais c’était une belle soirée. »

Certaines personnes se sont plaintes de l’attente pour accéder au site. Là aussi, Mme Grenon parle d’un temps d’ajustement. « C’était une première pour tout le monde. On a mis en place un système de numérisation pour les billets, mais beaucoup de gens n’avaient que leur confirmation d’achat et non le billet. Ça demandait une petite vérification. Encore là, on va essayer de nous améliorer, peut-être faire deux entrées. »

Une autre projection est prévue samedi soir. Le film de guerre 1917 sera présenté à compter de 21 h. Plusieurs billets sont encore disponibles. Le ciné-parc de Falardeau ne compte pas s’arrêter là. De nombreuses autres soirées de film sont prévues, mais la programmation complète n’est toujours pas connue, bien que Mme Grenon confirme qu’elle est complète. Les programmations de chaque week-end seront dévoilées le dimanche précédent afin de garder une marge de manœuvre et être à l’écoute des demandes des gens. L’organisation rappelle qu’il est important de se procurer des billets en ligne afin de s’assurer d’avoir une place.