Louise Giroux, présidente de la Fédération des transporteurs par autobus du Québec, Liz Gagné, présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, et Hugo Gilbert, président d’Intecar, ont invité les automobilistes à faire preuve de prudence en présence d’autobus scolaires.

Place à la campagne «M'as-tu-vu?»

En dépit du fait qu’aucun acccident grave impliquant un élève ne soit survenu depuis 1986 sur le territoire du Québec, la sécurité dans le transport scolaire doit demeurer la priorité partagée de tous les utilisateurs de la route.

Ce message a été lancé par la présidente de la Fédération des transporteurs par autobus du Québec, Louise Giroux, lors de son passage à Chicoutimi à l’occasion du lancement de la 30e campagne de sécurité dans le transport scolaire qui aura lieu du 29 janvier au 9 février sous le thème « M’as-tu vu ? ». Elle était accompagnée pour l’occasion de la présidente de la CS des Rives-du-Saguenay, Liz Gagné, et du président du groupe Intercar, Hugo Gilbert, dont l’entreprise effectue la majorité du transport scolaire sur les 156 circuits des commissions scolaires des Rives-du-Saguenay et de la Jonquière avec ses 170 employés. 

La présidente a mentionné que cette 30e campagne vise à sensibiliser les enfants, mais aussi les conducteurs à une époque où l’utilisation du téléphone cellulaire au volant, les distractions de toutes sortes et le non-respect de feux clignotants constituent toujours des risques quotidiens. Elle ajoute que le travail des 10 000 conducteurs d’autobus n’est pas toujours facile.

Selon les données produites par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) pour l’exercice 2016, 29 accidents de moins qu’en 2015 sont survenus au Québec impliquant un autobus scolaire. Un total de 292 personnes ont été blessées gravement ou légèrement, mais aucun n’implique des élèves. 

M. Gilbert a souligné le passage de Mme Giroux dans la région tout en rappelant que son entreprise a remporté à de multiples reprises des prix pour la sécurité du transport scolaire. Il affirme que les autobus jaunes aux couleurs vives, spécifiquement construits pour la sécurité des élèves selon les normes de Transport Canada - avec sa porte unique pour le contrôle des entrées et sorties alliés à la formation des chauffeurs sur la route, notamment en réanimation cardio-respiratoire (RCR) -, constituent un gage de sécurité pour les élèves.

Dans le contexte où, l’été dernier, la Société de transport du Saguenay (STS) a entrepris des démarches juridiques pour tenter d’établir un partenariat afin de transporter des étudiants de niveau secondaire, ces propos avaient des échos particuliers. M. Gilbert a mentionné que, malgré ce litige, il est important de miser sur le concept de la sécurité dans le transport scolaire et de consolider le travail qui a été effectué depuis des années.

Au cours des prochains jours, plusieurs activités auront lieu sur le territoire avec l’organisation d’un barrage routier dans le secteur Jonquière pour sensibiliser les usagers de la route tandis que les élèves pourront participer à un concours. La distribution de 20 000 napperons de sensibilisation dans plusieurs restaurants, ainsi que l’organisation de déjeuners de prévention pour les conducteurs, constituent l’essentiel de la programmation.

Selon les données de la SAAQ pour 2016, 29 accidents de moins qu’en 2015 sont survenus impliquant un autobus scolaire.