Patrick Simard, propriétaire du restaurant.
Patrick Simard, propriétaire du restaurant.

Pizza Maximum ouvrira, la police prête à sévir

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Le restaurant Pizza Maximum, à La Baie, annonce qu’il défiera lui aussi les règles de la Santé publique, vendredi. Zone rouge ou non, il se range derrière le mouvement amorcé par le Temaki, que plusieurs hésitaient encore à rejoindre mardi, et ouvrira sa salle à manger dès 7h le matin. Le Service de police de Saguenay assure qu’il fera appliquer la réglementation.

L’établissement de la rue Bagot dit vouloir agir au nom de son industrie qui « se meurt ». La journée de vendredi en sera une symbolique et pacifique selon le restaurateur, visant à pointer du doigt des mesures qu’il juge trop drastiques.

Il soutient l’argument selon lequel les restaurants n’ont pas été des vecteurs du virus depuis le début de la pandémie. Les mesures qui y ont été mises en place garantissent à ses yeux des risques moindres que dans les magasins à grande surface.

Pizza Maximum a affiché ses intentions par le biais d’une publication sur Facebook, mardi, remerciant au passage le restaurant Temaki «de dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas».

Le SPS prêt à réagir

De son côté, le Service de police de Saguenay (SPS) a confirmé au Quotidien que les deux propriétaires ont été formellement avertis qu’ils s’exposaient à des amendes. « Le décret est clair et face à cette médiatisation des restaurants, le Service de police de Saguenay a pris l’initiative envers ces commerces. S’ils ne se conforment pas, nous donnerons des amendes de 1000 $ à 6000 $. Les employés et les clients s’exposent eux aussi à des amendes de 1000 $ plus les frais. Ils ont été avertis et ce sera tolérance zéro », a expliqué le porte-parole du SPS, Bruno Cormier.


« Le décret est clair et face à cette médiatisation des restaurants, le Service de police de Saguenay a pris l’initiative envers ces commerces. S’ils ne se conforment pas, nous donnerons des amendes de 1000 $ à 6000 $. »
Bruno Cormier, police de Saguenay
Le restaurant Pizza Maximum, à La Baie.

Concernant les nombreux commentaires sur les publications des restaurants comme de quoi les amendes ne sont pas autorisées par les juges, M. Cormier assure que ce n’est pas du tout le cas. « Ce sont les juges et le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui nous autorisent à donner des contraventions. C’est totalement faux qu’ils sont toutes annulés lors des contestations. Nous avons donnés plusieurs billets qui ont été autorisés par la cour », a précisé M. Cormier, sans toutefois être en mesure de donner des chiffres exacts pour le moment, mais assure qu’il pourra les rendre disponibles dans les prochains jours.