Philippe Gagnon portera les couleurs du Parti conservateur dans Jonquière–Haut-Saguenay lors des élections fédérales prévues le 21 octobre prochain.

Philippe Gagnon sera candidat conservateur dans Jonquière–Haut-Saguenay

L’athlète paralympique Philippe Gagnon portera les couleurs du Parti conservateur du Canada (PCC) dans Jonquière–Haut-Saguenay lors des élections fédérales du 21 octobre prochain. Le chef Andrew Scheer sera de passage dans la région, vendredi, pour officialiser la candidature.

Celui qui occupe le poste de responsable des sports d’excellence à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) vient donc compléter le portrait conservateur au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il se joint à Richard Martel, actuel député dans Chicoutimi–Le Fjord, et Jocelyn Fradette, candidat dans Lac-Saint-Jean, actuellement conseiller municipal à Alma.

« C’est une très grosse pointure pour le Parti conservateur. Nous voulons clairement avoir les trois circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nous voulons que ça vire au bleu. Avec Denis Lebel et Jean-Pierre Blackburn dans le passé, il y a un bon fond conservateur dans la région », a indiqué au Quotidien une source proche du dossier.

Philippe Gagnon, qui est originaire de Chicoutimi, détient un baccalauréat en administration et un diplôme d’études supérieures spécialisées de l’UQAC.

Né avec le pied-bot, handicap mieux connu sous le nom des pieds à l’envers, Philippe Gagnon a fait sa marque en 2000, aux Jeux paralympiques de Sydney. Alors qu’il ne devait jamais marcher, il a remporté trois médailles d’or, une d’argent en plus de battre deux records du monde en natation. Il a aussi ramené une médaille d’argent des Jeux du Commonwealth, à Manchester, en 2012.

En 2012 (Londres), en 2014 (Sotchi) et en 2016 (Rio), il s’est impliqué sur le Comité olympique canadien en tant que responsable du transport de l’équipe.

Sur un plan plus local, il a fait partie de l’équipe du Grand défi Pierre Lavoie de 2008 à 2013.

En octobre 2015, la députée néo-démocrate Karine Trudel, qui sera de nouveau dans la course cette année, avait remporté l’élection par 369 voix devant le libéral Marc Pettersen, le bloquiste Jean-François Caron et la conservatrice Ursula Larouche.

Un autre sportif

Les conservateurs semblent avoir un grand intérêt pour les sportifs par les temps qui courent. Après l’élection de l’ancien entraîneur de hockey Richard Martel en juin 2018 et la candidature de l’athlète paralympique Philippe Gagnon, Le Nouvelliste annonçait dans son édition de mercredi que le PCC courtise Marc-André Bergeron. L’ancien défenseur du Canadien de Montréal confirme être en réflexion.