Des pancartes «À vendre» ont fait leur apparition au cours des derniers jours à La Baie.

PFR vend tous ses terrains à La Baie

EXCLUSIF / Après avoir cédé le terrain de l’ancienne Consol pour 1 $ à Saguenay en janvier dernier, Produits forestiers Résolu (PFR) a définitivement tourné la page sur sa présence active à La Baie en vendant l’ensemble de ses terrains au promoteur Hugues Harvey.

Après plusieurs années de négociations, les deux parties ont apposé leurs signatures la semaine dernière au bas d’un contrat qui fait passer environ 15 millions de pieds carrés de terrains aux mains de la société HarveyCorp, société fondée et présidée par le Saguenéen Hugues Harvey.

Les terrains acquis consistent en majorité en des terres forestières en bordure de la route 381 et sur le long de la rivière Ha ! Ha !, dans le secteur surnommé le canyon. Des terrains situés en haut du parc du Bec-Scie, d’autres situés en pleine ville, notamment autour du terrain de golf Port-Alfred, font aussi partie du lot.

Centrale hydroélectrique

C’est toutefois l’ancienne prise d’eau du barrage situé sur la rivière Ha ! Ha ! à environ un kilomètre de l’embouchure de La Baie qui laisse présager qu’un projet de minicentrale privée se dessine à l’horizon. Le nouveau propriétaire des terrains de La Baie n’ose pas dévoiler ses cartes pour l’instant, mais fait miroiter cette possibilité à long terme.

« On n’a rien à court terme, mais je possède une entreprise qui fait des investissements dans les centrales hydroélectriques. Est-ce qu’on a une sensibilité et est-ce qu’on est intéressés à acheter des terrains en bordure de rivières et des barrages ? Oui, c’est ce qu’on fait dans la vie, mais est-ce qu’on a un projet pour La Baie, non. Mais dans une optique à long terme, si on ne fait pas quelque chose aujourd’hui, ça ne veut pas dire qu’on ne va rien faire dans 20 ans », affirme le principal intéressé en entrevue téléphonique au Quotidien. Notons que la société d’Hugues Harvey, qui est actionnaire minoritaire dans plusieurs projets hydroélectriques au Québec, est aussi devenue l’actionnaire majoritaire de la centrale Hydro-Fraser à Rivière-du-Loup en juin 2018.

Déjà en vente

Plusieurs parcelles des 15 millions de pieds carrés de terrains acquis ont déjà été mises en vente. Depuis le début de la semaine, des pancartes ont d’ailleurs fait leur apparition à La Baie. Outre les terres forestières, environ 200 000 pieds carrés de terrains à vocation résidentielle sont ainsi ajoutés au marché.

« C’est une position à long terme qu’on prend. On a commencé à mettre en vente des terrains qui ne sont pas stratégiques pour nous à long terme », confie M. Harvey.

Le prix de la transaction entre PFR et HarveyCorp n’a pas été dévoilé par souci de confidentialité commerciale.

Fin d’une époque

Seize ans après la fermeture de l’usine Port-Alfred, et près de 200 ans après la fondation des premières compagnies à l’origine de Résolu, il n’y a donc plus de traces actives de PFR à La Baie à l’issue de cette transaction majeure.

« C’est pas mal la fin de Résolu à La Baie, c’est la fin d’une époque », illustre d’ailleurs Hugues Harvey.

Chez PFR, on convient qu’il s’agit de la fin d’une époque, mais que sa présence continuera de se faire sentir à travers le parc municipal qui doit être érigé sur le terrain cédé à Saguenay en janvier dernier. Rappelons que les conditions de la cession prévoient notamment que la vocation du terrain soit d’ordre public à perpétuité, ce qui exclut toute construction résidentielle, commerciale et industrielle. Le nom du futur lieu devrait aussi avoir un lien avec PFR.

« Oui, on a tout vendu, mais je ne vois pas une fin, plutôt une continuité de ce que Résolu a été pour La Baie, mais sous une autre forme », mentionne le porte-parole de PFR, Karl Blackburn.