L'usine almatoise d'extrusion d'aluminium Pexal Tecalum.

Pexal Tecalum suit le plan prévu

Quatre mois après la reprise des activités, l'usine almatoise d'extrusion d'aluminium Pexal Tecalum suit le plan de relance qu'elle avait concocté l'hiver dernier.
Selon le président Jean-François Harvey, une douzaine d'employés, techniciens et membres du personnel administratif sont à l'oeuvre pour assurer le rétablissement de la production. 
« On est agréablement surpris depuis notre retour et en dépit du fait que notre financement a été plus long que prévu. »
M. Harvey ajoute que la direction se donne comme objectif de remplir le plus possible la presse d'extrusion et de s'assurer d'atteindre la rentabilité avec le souci de produire des profilés de qualité supérieure. 
En ce qui a trait au tonnage d'aluminium transformé, le président affirme qu'il faut parler de volume en terme de kilos. 
« On a des liquidités et un plan de relance qu'on doit suivre. On doit franchir les étapes pas à pas. Il ne faut pas comparer le secteur de l'extrusion d'aluminium avec celui de la construction où il suffit d'embaucher un certain nombre de travailleurs pour obtenir du volume de travail. La meilleure nouvelle qu'on peut donner est que le plan de relance est suivi. »
M. Harvey a précisé que des contrats pour des clients oeuvrant dans les secteurs du transport, du bâtiment et des structures maritimes sont en marche, ce qui, selon lui, est très positif.
Une visite effectuée lors du Salon de la Vallée de l'aluminium a permis de constater que le marché de l'extrusion au niveau mondial est très concurrentiel, particulièrement du côté de la Chine qui compte environ 10 000 presses d'extrusion sur son territoire. L'un des facteurs de succès des entreprises réside dans la capacité de produire des matrices de très grande qualité susceptibles de produire des profilés d'aluminium d'une grande finesse.