­­
­­

Peu d’espoir pour les spectacles payants cet été à Saguenay

Emilie Gagnon
Le Quotidien
Malgré les nouveaux assouplissements annoncés lundi visant l’autorisation des rassemblements intérieurs de 50 personnes dans les lieux publics, il est difficile actuellement pour le producteur de spectacles de la région Robert Hakim d’envisager la tenue de spectacles dans de telles conditions pour l’été 2020. Il prévoit toutefois présenter un spectacle en formule ciné-parc, mettant en vedette un artiste qui sera dévoilé sous peu.

« À moins que l’organisation municipale nous demande d’organiser un spectacle gratuit, ce que nous ferions avec plaisir, je ne penserais pas qu’il y ait des spectacles payants cet été à Saguenay », a-t-il laissé tomber lors d’une entrevue accordée au Quotidien, lundi.

Selon ce dernier, le contraire serait extrêmement surprenant étant donné la non-rentabilité de l’événement. « Je ne suis pas certain qu’avec des rassemblements de 50 personnes, on soit capable de financer tous les coûts rattachés à l’organisation de spectacles. Je pense même que c’est impossible », précise-t-il, ajoutant également que l’organisation d’un spectacle ne se monte pas du jour au lendemain. « Oui, ça se fait. Ce n’est pas si compliqué, mais c’est plus compliqué qu’un claquement de doigts. »

Spectacle en formule ciné-parc

Robert Hakim a toutefois confirmé la tenue d’un spectacle en formule ciné-parc pour l’été 2020 sans toutefois dévoiler l’artiste qui se produira.

« Ce qui peut se faire, et ce que nous ferons, c’est au moins un spectacle en formule ciné-parc, a dévoilé Robert Hakim. C’est confirmé, je peux l’annoncer, il y aura un spectacle en formule ciné-parc cet été dans la région. » L’identité de l’artiste sera dévoilée sous peu.

Location de salles et mariages

Pour ce qui est des salles de réception, certains pourront désormais reprendre leurs activités, pourvu qu’ils respectent la recommandation annoncée lundi, c’est-à-dire la règle des 50 personnes maximum dans un lieu intérieur public.

« Nos salles sont vides, libres et prêtes à accueillir des gens au cours des prochaines semaines et prochains mois », a fait savoir en entrevue le directeur du Camping Jonquière, Mathieu Brassard, précisant que les nouvelles recommandations seraient respectées.

Même s’il voit cette nouvelle annonce d’un bon oeil, ce dernier se dit tout de même conscient que l’été 2020 ne ressemblera pas aux années connues auparavant en termes de locations de salles. « Les dommages ont malheureusement déjà été faits. Nous étions “bookés” tout l’été et malheureusement tous nos mariages ont été annulés sauf pour quelques-uns en septembre », lance-t-il.

« Je pense que les gens qui devaient annuler l’ont déjà fait et qu’il est peut-être trop tard, malheureusement », conclut-il tout en précisant que les mariages sont des événements qui se planifient souvent un an à l’avance.