Une conférence avait été organisé par le Club Med en août dernier pour expliquer la vision et le concept de la compagnie.

Peu d’engouement pour le Club Med

À une semaine des auditions de Chicoutimi organisées par le Club Med, qui va ouvrir un premier village au Canada dans la région de Charlevoix en 2020, le nombre d’inscriptions laisse à désirer. Les organisateurs auraient aimé que les personnes intéressées s’inscrivent à l’avance à l’une des deux séances, ce qui n’est pas le cas.

La journée d’auditions aura lieu à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), le 6 octobre. Une séance est prévue entre 9 h 30 et midi, suivie d’une autre en après-midi. Directeur adjoint des édifices Mellon et Saint-Germain du Centre de formation professionnelle Jonquière (CFP), Carl Dumas a remarqué que l’idée de se lancer dans une telle aventure pouvait en refroidir certains.

« Ça ne fait pas encore partie de la culture des jeunes d’appliquer dans les Club Med, a-t-il noté. Ça fait juste un an que le Club Med se soucie de vouloir recruter au Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est une nouvelle offre pour les gens de la région. »


«  Ça ne fait pas encore partie de la culture des jeunes d’appliquer dans les Club Med. [...] C’est une nouvelle offre pour les gens de la région.  »
Carl Dumas

Le CFP Jonquière offre des formations reliées aux secteurs de l’alimentation. Une présentation a été faite par les intervenants de Club Med lors de la rentrée scolaire pour expliquer la vision de la compagnie. Cependant, l’offre est diversifiée pour les jeunes finissants. Par exemple, les étudiants du CFP Jonquière sont sollicités par différents groupes hôteliers, dont Fairmont et Hilton.

« Le problème, c’est que tout le monde veut avoir du monde, a soulevé Carl Dumas. Il y a une offre qui est excessivement élargie. »

Même si les étudiants semblent réticents à s’informer auprès de Club Med, M. Dumas croit que la situation pourrait changer. Il rappelle que les travailleurs québécois sont recherchés par l’organisation.

« Ce n’est pas encore dans notre culture, mais je pense que ça va se développer, a-t-il prédit. Les gens de Club Med ne sont pas inquiets, mais ils aimeraient que les gens s’inscrivent à l’avance parce que c’est plus facile de planifier une séance. Selon moi, il devrait y avoir une centaine de personnes. »

En plus des étudiants, la population en général est invitée à s’inscrire aux auditions. Les personnes intéressées doivent avant tout avoir le goût de l’aventure.