Marc Pettersen

Pettersen bloqué par Facebook

Les candidats aux élections provinciales sont pour la plupart très actifs sur les réseaux sociaux. Mais le candidat indépendant dans Chicoutimi, Marc Pettersen, remporte certainement la palme des plus présents sur la toile. La maison mère de Facebook a même bloqué son compte, la semaine dernière, car le candidat recevait trop de demandes d'amitié.
Facebook a le privilège de bloquer le compte d'un utilisateur, lorsque celui-ci est trop actif. Des demandes d'amitié reçues et envoyées par centaines en quelques jours à peine peuvent en effet soulever des doutes.
Étant candidat indépendant, Marc Pettersen utilise énormément les médias sociaux pour s'adresser aux électeurs. C'est donc légèrement irrité qu'il a appris que son compte avait été bloqué pour une période de sept jours.
«C'est un peu tannant, surtout que je n'ai pas été capable de parler à quelqu'un à la maison mère de Facebook pour expliquer ma situation. En pleine campagne, voir son compte bloqué n'est pas très pratique», a indiqué le candidat indépendant.
Déjà actif sur Facebook comme conseiller municipal, Marc Pettersen redouble d'efforts pour toucher ses électeurs. Avec ses 1044 amis sur sa page personnelle et 525 membres sur la page «Pettersen 2014», le candidat publie des commentaires chaque jour. Même s'il se dit un peu moins à l'aise sur Twitter, les médias sociaux sont pour lui sa principale vitrine électorale, affirme le candidat.
Parti québécois
Chez les autres candidats régionaux, les péquistes sont les plus actifs sur Facebook. Forts de leurs années comme élus, Alexandre Cloutier, Denis Trottier, Stéphane Bédard et Sylvain Gaudreault sont très à l'aise sur les médias sociaux et publient régulièrement des photos de leur campagne électorale. Chez les péquistes, certains commentaires sont publiés par les candidats eux-mêmes, tandis que d'autres sont écrits par les attachés politiques.
De son côté, Jean-Marie Claveau est également très actif, même si moins de 500 personnes sont abonnées à sa page.
Coalition avenir Québec et
Québec solidaire
Sur les cinq candidats de la CAQ, seuls deux d'entre eux ont un compte Facebook. Mélanie Boucher, dans Jonquière, et Claudie Emond, dans Dubuc, sont assez actives sur les médias sociaux et parlent surtout de leur campagne.
Du côté de Québec solidaire, les quatre candidats régionaux sont tous sur Facebook. Ils ne parlent pas beaucoup politique, mais les internautes peuvent voir des photos de leur famille.