Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Pétition pour la démission de Sylvain Gaudreault: « Ce n’est pas comme ça qu’on fait de la politique »

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Sylvain Gaudreault ne s’en fait pas outre mesure avec la pétition qui circule depuis quelques jours pour sa démission. Le député de Jonquière soutient que « ce n’est pas comme ça qu’on fait de la politique », et que les défenseurs du projet Énergie Saguenay derrière la démarche ne s’attaquent pas à la bonne personne.

Lancée cette semaine, la pétition demande sa démission immédiate « pour manquement à son devoir de député de Jonquière de représenter son électorat en allant à contre-courant dans le grand projet de GNL ». Elle en était samedi, en début d’après-midi, à près de 400 signataires.

Il s’agit notamment d’une réponse à la présence du député péquiste au dépôt d’une pétition de 110 000 signatures en défaveur du projet à l’Assemblée nationale, mardi.

Questionné sur le sujet, Sylvain Gaudreault a invité les instigateurs du mouvement à « viser plus haut ».

« Tant qu’à demander une démission, qu’ils demandent la démission de la ministre régionale qui n’a pas été capable de défendre le projet auprès du premier ministre, a-t-il affirmé samedi. […] Qu’ils demandent la démission du premier ministre, parce que lui-même est en train de se sortir de ça en disant qu’il ne mettra pas d’argent là-dedans. Ou qu’ils demandent la démission de l’Agence internationale de l’énergie, ou de la Banque européenne d’investissement, qui disent que ce sont des projets qui n’ont pas d’allure au 21e siècle. »