Denis Bouchard,  directeur général et rédacteur en chef du journal Le Quotidien, animera un panel dans le cadre de Les Rendez-vous économiques – Perspectives économiques 2020.
Denis Bouchard, directeur général et rédacteur en chef du journal Le Quotidien, animera un panel dans le cadre de Les Rendez-vous économiques – Perspectives économiques 2020.

Perspectives économiques: rendez-vous sur les enjeux du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Malgré la pénurie – ou la rareté – de main-d’oeuvre qui sévit au Québec, le Saguenay–Lac-Saint-Jean est l’une des trois régions de la province avec le taux de chômage le plus élevé. Dans ce contexte, et avec un bassin de main-d’oeuvre encore disponible, quels sont les perspectives et les enjeux économiques auxquels devront faire face les entreprises d’ici en 2020? Pour y répondre, la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord (CCISF) a invité trois conférenciers pour son premier événement de l’année.

Mercredi midi, Les Rendez-vous économiques – Perspectives économiques 2020 accueilleront, à l’hôtel Le Montagnais, Pierre Cléroux, vice-président recherche et économiste en chef de BDC (Banque de développement du Canada), Jean-Pierre Lessard, économiste associé chez Aviseo Conseil et auteur du livre blanc Pour des régions économiquement dynamiques, et Lison Rhéaume, directrice régionale de Services Québec. Ils y présenteront leur analyse des enjeux qui se dessinent pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. 

M. Cléroux prononcera d’abord une conférence sur les indicateurs économiques du Canada et du Québec, avant de se joindre à M. Lessard et Mme Rhéaume pour un panel animé par Denis Bouchard, directeur général et rédacteur en chef du journal Le Quotidien.

M. Lessard présentera les grandes lignes du livre blanc, celles touchant principalement la région, et dans lequel le Saguenay–Lac-Saint-Jean est considéré pour la première fois comme une région manufacturière, et non comme une région ressource. Mme Rhéaume, quant à elle, traitera de la position du Saguenay–Lac-Saint-Jean face aux autres régions du Québec, «une position avantageuse», selon elle, notamment en raison du nombre de personnes disponibles pour le marché du travail. Pour Mme Rhéaume, dans la région, il est question de rareté de main-d’oeuvre, donc «un défi», et non d’une pénurie, qui représente «une fatalité».

L’événement, organisé par Promotion Saguenay, en collaboration avec Cain Lamarre, devrait attirer plus de 150 personnes. La porte-parole du regroupement Je crois en ma région, Karine Trudel, sera sur place pour adresser quelques mots à l’auditoire issu principalement de la communauté d’affaires.