Julie Dubord, directrice générale de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, et Gilles Simard, directeur du Créneau d’excellence en tourisme d’aventure et d’écotourisme

Penser à l’avenir de l’industrie touristique [VIDÉO]

Les intervenants touristiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean auront l’occasion de réfléchir sur la situation actuelle de l’industrie, mais surtout de poser les premiers jalons de son avenir pour la prochaine décennie lors du premier Forum touristique qui aura lieu du 20 au 22 mars prochain.

Julie Dubord, directrice générale de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, accompagnée de Gilles Simard, directeur du Créneau d’excellence en tourisme d’aventure et d’écotourisme, ont mentionné que l’exercice sera l’occasion pour les intervenants de chausser leurs bottes de travail afin de construire la future industrie.

Des réflexions autour de quatre thèmes auront lieu, soit le patrimoine et le territoire, la promotion et le marketing, la population et la main-d’œuvre, ainsi que les produits touristiques et l’infrastructure. Des ateliers et une trentaine de conférences données par des experts meubleront le forum, sans compter la participation d’une délégation formée de sept Norvégiens qui viendront partager leurs connaissances et apprendre sur les dernières innovations en matière de tourisme.

Mme Dubord a mentionné que le forum se veut un exercice concret pour la majorité des participants du secteur privé qui pullule de petites entreprises œuvrant souvent de façon isolée.

« Les participants doivent tirer quelque chose du forum en échangeant avec d’autres sur des sujets qui pourront les inspirer dans les meilleures pratiques en tourisme. Ils pourront se tenir au courant des dernières pratiques en marketing tout en contribuant à la planification stratégique », a mentionné Mme Dubord.

C’est pourquoi l’organisation a prévu plusieurs périodes d’échanges de façon à ce que les gestionnaires, propriétaires, employés touristiques, élus et fonctionnaires puissent partager des idées.

Parmi eux, une délégation de NCE Tourism Fjord Norway, provenant des fjords de la Norvège, séjournera à compter du 15 mars dans la région. Traîneau à chiens, pêche blanche, fatbike sur le lac Saint-Jean et visite de la vallée des Fantômes sont prévus.

M. Simard explique que la Norvège partage plusieurs similitudes avec le Québec, autant au niveau des paysages que de la structure de son industrie touristique, ses enjeux et ses problématiques. C’est pourquoi, selon lui, il devient intéressant que les représentants de chaque pays puissent s’enrichir l’un l’autre au niveau des connaissances.

« La Norvège reçoit des croisières depuis plusieurs années. Certains villages vivent même avec une problématique de surpopulation lorsque les croisiéristes débarquent. On peut profiter de leur expérience pour éviter certaines erreurs », renchérit Mme Dubord.

La présence de finissants en techniques de tourisme du Cégep de Saint-Félicien et du Centre national d’expertise en tourisme d’aventure et en écotourisme rattachée à l’UQAC devrait enrichir les échanges au sein du forum.

+

TOURISME D'AFFAIRES: UNE ANNONCE QUI SATISFAIT L'INDUSTRIE

L’annonce de la ministre du Tourisme du Québec, Caroline Proulx, d’une démarche stratégique visant à augmenter le tourisme d’affaires et ainsi accroître les recettes qu’il génère au Québec, satisfait l’Alliance de l’industrie touristique du Québec.

En réagissant au dévoilement de la mesure par voie de communiqué, l’Alliance soutient qu’elle cadre parfaitement avec les deux recommandations qu’elle avait proposées pour ce marché.

Il était proposé d’assurer le financement et la réalisation des projets structurants en tourisme d’affaires.

L’objectif est de saisir toutes les opportunités de synergie afin de convertir les touristes d’affaires en touristes d’agrément dans le cadre d’efforts de promotion concertés de la destination.

Pour l’industrie touristique, cinquième secteur d’exportation en importance au Québec, une telle annonce confirme que le gouvernement fait des choix, aborde et reconnaît le tourisme comme vecteur prioritaire de développement et de création de richesse. L’Alliance est aussi heureuse de constater que l’expertise de ses membres sera mise à profit dans cette démarche. En effet, l’Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) et Tourisme Laval accompagneront conjointement le ministère du Tourisme dans le déploiement de cette stratégie.

« Cette démarche sera utile pour les régions qui pourront ainsi déterminer leur réel potentiel en tourisme d’affaires, exploiter leur unicité et être accompagnées dans leur développement », affirme Éric Larouche, président du conseil d’administration de l’Alliance.