Pêche sur glace: embarquement jeudi à La Baie

Le village de pêche blanche de Grande-Baie ouvrira le jeudi 10 janvier à compter de 10h. Pour une première fois depuis plusieurs années, l’ouverture aura lieu avant même le début de la saison de pêche au poisson de fond qui s’amorcera le samedi 12 janvier 2019.

Contact Nature, l’organisme chargé d’assurer la gestion des sites de pêche blanche à La Baie, a annoncé la date d’ouverture du site en fin de matinée mardi. L’aménagement du village est terminé et la glace atteint l’épaisseur requise pour l’embarquement des cabanes.

Les amateurs de pêche sur glace pourront embarquer leurs cabanes entre 10h et 17h le jeudi 10 janvier. Les heures habituelles d’ouverture seront ensuite en vigueur. Les gens qui ont réservé un emplacement en ligne pourront récupérer leurs vignettes lors de l’embarquement. 

L’embarquement se fera progressivement, selon le poids des cabanes. Les plus lourdes ne pourront être installées jeudi. Les informations quant à l’épaisseur de glace requise selon les dimensions des cabanes sont disponibles sur le site Web de Contact Nature. 

L’ouverture des villages de pêche blanche de l’Anse-à-Benjamin et de l’Anse-à-Philippe aura bel et bien lieu jeudi après-midi. Contact Nature devait annoncer la date d’ouverture mercredi, mais l’organisme qui gère les activités de pêche sur la baie des Ha! Ha! a finalement confirmé l’embarquement pour jeudi en soirée mardi. L’embarquement des cabanes se fera de 13h à 17h, jeudi, et sur les heures habituelles par la suite.

Rappelons qu’il est demandé d’attendre au moins 24 heures après l’installation d’une cabane pour percer des trous dans la glace.

Il est toujours possible de réserver un emplacement via le www.contact-nature.ca. Il ne sera pas possible de le faire à la guérite au cours des quatre premiers jours d’embarquement. (AVEC PIERRE-ALEXANDRE MALTAIS)

+

CONSEILS DE SÉCURITÉ

La Croix-Rouge lance un appel à la vigilance aux amateurs de sports d’hiver. L’organisation émet plusieurs recommandations en ce qui concerne l’épaisseur de la glace requise pour pratiquer des activités sur les lacs et les rivières, ainsi que des conseils afin de rester au chaud et en sécurité. 

Chaque année, des motoneigistes perdent la vie lors d’accidents tragiques sur la glace. La Croix-Rouge émet certaines suggestions, notamment de se familiariser avec le terrain et de porter un équipement adéquat. Elle invite aussi les motoneigistes à examiner le secteur où ils se trouvent et à relever les dangers potentiels. Elle conseille de ne pas circuler en motoneige dans l’obscurité, de porter un casque, un vêtement de flottaison individuel en cas d’immersion accidentelle et des vêtements appropriés afin de prévenir les gelures et l’hypothermie. 

La Croix-Rouge recommande également d’avoir un équipement de sauvetage, notamment un téléphone cellulaire dans un contenant étanche. 

Elle souligne que les motoneigistes ne doivent pas consommer d’alcool et qu’ils doivent s’assurer que l’épaisseur de la glace est d’au moins 25 centimètres.

Elle recommande d’être accompagné, de suivre la rive et de garder une distance de 15 mètres entre les véhicules. 

Pour rester au chaud et en sécurité lors d’activités extérieures, la Croix-Rouge conseille de couvrir la peau exposée au froid. Elle conseille de savoir reconnaître les symptômes d’engelures et d’hypothermie. 

En cas de tempête, elle recommande d’éviter les déplacements. En hiver, il est aussi suggéré de conserver une trousse d’urgence dans le véhicule. 

La Croix-Rouge souligne également que la glace doit atteindre une épaisseur de 15 cm pour la marche ou le patin. Pour jouer au hockey, elle doit atteindre un minimum de 20 cm. 

La couleur de la glace peut aussi donner une indication de sa solidité. Une glace bleu pâle est synonyme de dureté. Une glace blanche opaque est deux fois moins solide que la glace bleu pâle. Une glace grise n’est pas sécuritaire, car elle indique la présence d’eau.