Pêche blanche: un engouement pour les terrains à La Baie

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Ceux qui désirent s’installer sur les glaces de La Baie pour la saison de pêche blanche devront faire vite. Même si des terrains ont été ajoutés cette année, quelque 250 emplacements seulement sont toujours vacants, et ce, avant même que le processus de réservation ouvert à tous soit amorcé.

Cet hiver, aucun pêcheur ne fera la file dans l’espoir d’obtenir l’emplacement de son choix sur les sites de pêche blanche de l’Anse-à-Benjamin et de Grande-Baie.

En raison de la pandémie, il n’était pas possible de tenir une prévente en personne comme à l’habitude. Ainsi, les locataires de l’année dernière ont eu la possibilité de conserver le même emplacement pour la nouvelle saison. Près de 80 % des pêcheurs ont choisi de conserver leur terrain sur la glace de la baie des Ha! Ha!.

«Tous ceux qui étaient là l’an dernier ont eu la possibilité de renouveler et 80 % d’entre eux l’ont fait. Habituellement, après la prévente, entre 45 % et 50 % des terrains sont loués, explique Marc-André Galbrand, directeur général de Contact Nature. Les terrains qui sont vacants seront offerts au grand public à compter de mercredi.»

Cette année, l’affichage des terrains libres se fera en ligne. Les utilisateurs auront la possibilité de faire la transaction sur le Web en tout temps ou par téléphone au 418 697-5458 du lundi au vendredi de 9h à16 h.

Puisque plusieurs indicateurs portent à croire que l’activité sera fort prisée, 13 % de terrains ont été ajoutés, ce qui porte le total d’espaces toujours libres pour réservation à entre 250 et 300 pour les deux sites.

La rue de Sébaste Ouest à Grande-Baie ainsi que les rues du Saumon et de la Truite à l’Anse-à-Benjamin ont été modifiées et une nouvelle portion de rue a été ajoutée. Ainsi, environ 70 emplacements ont pu être ajoutés.

«Plusieurs indicateurs nous portent à croire que la demande sera grande. D’abord, 80 % des gens conservent leur terrain. De plus, les commerçants du coin vendent beaucoup pour l’activité. Finalement, cet été, la pêche a été très très populaire et on sentait déjà un engouement pour la pêche blanche depuis deux ans. »

Les cartes des emplacements réservés seront mises à jour chaque soir.