Augmenter le nombre de prises de ouananiches permettra de réduire la pression sur l’éperlan arc-en-ciel qui est à la base de son alimentation, selon les responsables.

Pêche à la ouananiche: ouverture devancée et limite augmentée

Les pêcheurs ont de quoi se réjouir. L’ouverture de la pêche à la ouananiche est devancée et la limite quotidienne de prises augmentée au lac Saint-Jean et au lac à Jim.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, en collaboration avec la Corporation LACtivité Pêche Lac-Saint-Jean, a annoncé que la saison de pêche 2018 s’amorcera le 11 mai, ce qui signifie qu’elle sera devancée de deux semaines, comme l’an dernier.

L’allongement de la saison, effectif dans trois secteurs exclusifs, s’applique au lac Saint-Jean, soit aux eaux entourées par les routes 169, 170 et 373 à l’exception de la rivière Mistassini, entre le pont de la route 169 et l’extrémité en aval de la plus grande des deux îles (Lepage), et des rivières Grande et Petite Décharge entre les ouvrages de retenue de Rio Tinto et la route 169.

Le lac à Jim et la rivière Ouiatchouan, entre la route 169 et l’extrémité en aval du premier rapide, sont aussi touchés par le prolongement de la saison. 

Le devancement de l’ouverture de la pêche à la ouananiche ne s’applique pas à la rivière Grande Décharge à Alma, en aval du barrage de l’Isle Maligne, ni à la rivière Saguenay.

Quant à la limite de prises quotidienne, elle passe de deux à trois ouananiches dans toute l’Aire faunique communautaire.

La période de pêche au doré jaune et autres espèces demeure inchangée. Elle s’amorcera le 25 mai. 

La fin de la pêche estivale pour toutes les espèces est toujours prévue le 9 septembre. 

Augmenter le nombre de prises de ouananiches permettra de réduire la pression sur l’éperlan arc-en-ciel qui est à la base de son alimentation. 

La ouananiche se trouve au sommet de son cycle d’abondance. Augmenter les captures devrait permettre au nombre de reproducteurs de demeurer à l’intérieur des cibles de gestion du Ministère pour assurer un maintien des stocks d’éperlans.