Le rapport d’expertise sur l’effondrement du plafond de la salle de la FADOQ révèle certaines anomalies au niveau de l’installation des éléments architecturaux et de ventilation.

Pavillon Saint-Laurent: deux déficiences identifiées

Le rapport d’expertise sur l’effondrement du plafond de la salle de la FADOQ du Pavillon Saint-Laurent de Jonquière révèle certaines anomalies au niveau de l’installation des éléments architecturaux et de ventilation. Des travaux effectués au cours des dernières semaines permettent maintenant de rouvrir la salle, un mois après les événements.

Le rapport d’expertise de l’ingénieur de Cegertec a permis de noter deux déficiences principales. La fixation des fourrures de bois aux fermes de toiture et la fixation à la structure des tiges de suspension qui supportent les conduits de ventilation sont en cause. 

Le rapport souligne que dans les deux cas, « la méthode de fixation utilisée était inadéquate ».

« Il est cependant impossible d’affirmer hors de tout doute lequel des deux systèmes a entraîné la chute de l’autre. Il est également impossible de statuer sur l’élément qui aurait pu être le déclencheur de cette chute subite. Nous sommes d’avis que c’est le cumul de ces deux déficiences qui a causé l’effondrement du plafond », conclut le rapport. 

Pour l’instant, aucune poursuite n’est envisagée par l’Office municipal d’habitation. « En ce qui nous concerne, on n’a pas subi de dommages. L’entrepreneur a entièrement assumé les coûts. On a tout de même déclaré l’événement à nos assureurs, mais on n’envisage pas de poursuite pour le moment », affirme Éric Gauthier, directeur général de l’Office d’habitation Saguenay-Le Fjord (OHSF).

Ce dernier assure ne jamais avoir eu de problème avec l’entrepreneur responsable des travaux, Construction Richard Gauthier, par le passé. « On a déjà fait affaire avec lui et on n’a rien à redire. »

Des travaux « conformes et totalement sécuritaires » ainsi qu’une inspection complète du bâtiment permettent maintenant à la firme d’émettre l’autorisation de rouvrir la salle. « En collaboration avec son partenaire, la Ville de Saguenay et son service d’incendie, OHSF autorise la reprise de toutes les activités par la FADOQ au Pavillon St-Laurent », a confirmé dans un communiqué l’Office municipal d’habitation de Saguenay mercredi matin.

« Les travaux ont été faits par Construction Richard Gauthier, puis vérifiés et certifiés par une firme externe. Le bâtiment a été inspecté en entier, tout a été passé au peigne fin, assure Éric Gauthier. Pour nous, le dossier est clos. On ne voulait pas faire de chasse aux sorcières. La priorité, c’était la sécurité. »

Du côté de Saguenay, la mairesse Josée Néron affirme que les événements entraîneront certains changements. « On doit tirer des conclusions de tout ça. Ce qu’on entend demander à l’OMH, c’est de s’assurer de son côté que pour tout projet, il y a quelqu’un sur le chantier pour vérifier si les normes de construction sont respectées avant de livrer la marchandise et pour les anciens projets, de s’assurer que les choses ont été faites. »

Rappelons que la salle est fermée depuis le 9 décembre. Ce soir-là, une partie du plafond du deuxième étage du Pavillon Saint-Laurent s’est effondrée lors d’une soirée dansante organisée par la FADOQ.