Pause obligée pour les frigos libre-service de Chicoutimi

En raison des nouvelles normes de la Santé publique en matière de désinfection, le Comité en sécurité alimentaire de Chicoutimi se voit dans l’obligation de « prendre une pause » de son initiative impliquant des frigos libre-service à l’été 2020.

L’organisme est dans l’impossibilité de trouver assez de personnels pour procéder à la désinfection des frigos qui se retrouvaient, chaque été depuis 2014, dans quatre quartiers de l’arrondissement de Chicoutimi, soit à Rivière-du-Moulin, au centre-ville, dans le quartier St-Paul et à Chicoutimi-Nord.

Chargée de projet pour les frigos libre-service, Marianne Harvey insiste pour mentionner que la décision n’a pas été prise de gaieté de coeur. « On met une pause au projet, c’est par manque d’effectif, de personnes, mais ça répondait à un énorme besoin. Nécessairement que ces personnes-là, j’ose espérer qu’elles se tourneront vers les organismes plutôt que de rester sans accès aux denrées », a-t-elle rapporté. Les organismes qui oeuvrent en sécurité alimentaire sont toujours en opération pour répondre aux besoins des gens.

Les frigos libre-service étaient importants pour la communauté, selon Mme Harvey. À titre d’exemple, elle a raconté que l’année dernière, lorsque le comité passait mettre de nouvelles denrées dans le réfrigérateur, il suffisait d’une seule heure avant qu’il ne soit vide à nouveau. C’est pourquoi cette initiative sera de retour l’an prochain. « C’est quelque chose qui va revenir dans le sens que nous, on avait comme projet de mettre des frigos à l’intérieur. Eh bien, c’est encore d’actualité. L’an prochain, il y a de grosses chances qu’on soit sur le territoire. »