Le chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Paul Grimard, réclame plus d'argent de la ville pour le cabinet de l'opposition.

Paul Grimard démissionne

Paul Grimard a remis sa démission comme chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) jeudi matin, selon des informations obtenues par Le Quotidien.
Comptable de carrière, Paul Grimard a été élu à la tête de l'ERD en 2013. Son passage en politique a été marqué par l'élection de deux candidates aux dernières élections municipales, Josée Néron et Christine Boivin.
Bien que défait à la mairie, il a fait belle figure lors du scrutin de 2013 en récoltant plus de 36 % des voix. 
Toujours selon des informations obtenues par Le Quotidien, la conseillère Josée Néron, de l'arrondissement Chicoutimi, assumera l'intérim comme porte-parole de l'opposition à Saguenay.
Le conseil d'administration de l'ERD devrait confirmer sa nomination au cours des prochains jours.
Le 29 octobre dernier, alors qu'il était l'invité du Cercle de presse du Saguenay, Paul Grimard a déclaré :«J'ai été élu et confirmé comme chef de l'ERD. Je fais mon travail, actuellement, comme chef de l'ERD. Serai-je candidat lors de la prochaine élection ? Je vais m'en référer aux membres et à l'équipe. Si les gens jugent que j'améliore nos chances, je le serai. Si ce n'est pas le cas, nous trouverons un meilleur candidat. Je ne suis pas en mission.»
Paul Grimard a été associé chez Samson Belair Deloitte et Touche en plus d'agir comme directeur du programme de doctorat en gestion de l'Université du Québec à Chicoutimi.
//Plus de détails à venir