Patro: Sylvain Gaudreault interpelle Andrée Laforest

Quelques jours à peine après l’assermentation des parlementaires à Québec, le député de Jonquière à l’Assemblée nationale, Sylvain Gaudreault, interpelle la nouvelle ministre responsable de la région, Andrée Laforest, dans le dossier de la refonte du gymnase du Patro de Jonquière.

Lundi, Sylvain Gaudreault a utilisé le réseau social Facebook pour diffuser une lettre qu’il a envoyée à la nouvelle ministre, élue sous l’égide de la Coalition avenir Québec (CAQ) le 1er octobre.

« J’ai toujours dit que le dossier du gymnase du Patro serait au-dessus de la pile après les élections. Je ne voulais pas perdre de temps. Aujourd’hui, j’ai écrit à Mme Laforest et j’ai envoyé la lettre en copie conforme au ministre de l’Éducation, des Loisirs et du Sport et à la ministre déléguée. J’ai réitéré l’importance de ce dossier pour Jonquière et j’ai demandé une rencontre », a résumé Sylvain Gaudreault, au téléphone.

On sait que le précédent gouvernement libéral a refusé d’accorder une subvention de 2 millions $ pour la construction d’un gymnase neuf au Patro, nécessaire pour que l’organisme communautaire et de loisirs puisse poursuivre sa mission. Une campagne de financement a été déployée par le Patro, à laquelle plusieurs entreprises et acteurs du milieu ont contribué. La générosité des gens a permis de recueillir 2 millions $, soit la moitié de l’enveloppe requise.

Dans la correspondance acheminée à la ministre Laforest, Sylvain Gaudreault rappelle l’engagement de son chef, François Legault, à l’égard du projet. « L’objectif est de voir ensemble quelles sont les solutions. Le gouvernement a-t-il l’intention de reconduire le Programme de soutien aux installations sportives et récréatives ? Est-ce qu’il reste des sommes résiduelles de ce programme qu’on pourrait appliquer au Patro ? Bref, je veux voir avec la ministre si elle entend réaliser le projet », poursuit Sylvain Gaudreault.

Le député veut profiter d’une rencontre avec la nouvelle ministre des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et députée de Chicoutimi pour aborder d’autres enjeux d’importance pour sa circonscription. Il cite, en exemple, le sujet de la concertation régionale, dans la foulée de l’abolition, par le gouvernement de Philippe Couillard, des conférences régionales des élus.

Porte-parole

Lundi, Sylvain Gaudreault a été nommé porte-parole de son parti en matière de Santé, d’Environnement et d’Énergie, des ministères d’importance.

S’il est beaucoup associé à l’environnement et à la lutte contre les changements climatiques, le député jonquiérois est peut-être moins associé au domaine de la santé. Le principal intéressé estime que les deux thèmes sont interreliés.

« On n’a qu’à penser au phénomène du smog et à ses conséquences sur la santé. Même chose pour les îlots de chaleur, qui touchent les populations vulnérables. La pollution atmosphérique a des répercussions importantes sur la santé de la population. Il y a beaucoup de liens à faire avec l’environnement », fait valoir Sylvain Gaudreault, seul représentant du Parti québécois de la région à avoir remporté la faveur populaire il y a trois semaines.

Parmi les dossiers d’importance en santé aux yeux du péquiste, il cite la pérennité du service de médecins à domicile Jonquière Médic et l’urgence de l’hôpital de Jonquière comme des éléments prioritaires pour son secteur.