Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette

Patients orphelins: la CAQ manipule les chiffres, dit Barrette

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, est scandalisé de l’attitude de la Coalition Avenir Québec (CAQ) qui, selon lui, manipule les données en lien avec les délais d’attente des patients sans médecin de famille du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La CAQ affirme que le ministre Barrette a raté sa cible de vider la liste d’attente des patients orphelins qui contenait, en date du 30 mars, encore 9527 personnes dans la région. Pour sa part, le ministre libéral se défend, assurant que le résultat a été obtenu. Il ajoute que la cible est un objectif et non une promesse.

Gaétan Barrette est irrité par l’attitude du parti «qui attaque en continu sans toutefois proposer de solutions» pour le système de santé québécois.  

« La CAQ critique, la CAQ ne propose rien et la CAQ vote contre les mesures qui aident la population. Cela montre ce qu’est le parti de la CAQ. Le parti est pour la privation des services, mais ne le dit pas pour éviter de faire peur à la population », explique-t-il. Il est d’avis que la CAQ se moque de la population.

Le député de La Pinière assure que près de 90% de la population régionale a accès à un médecin, ce qui dépasse l’objectif fixé. Selon lui, en moyenne, c’est environ 85% de la population qui désire un médecin de famille. 

Irrité par les attaques constantes de la CAQ, le ministre Barrette rappelle l’engagement des médecins à prendre en charge les patients qui attendent toujours sur la liste. 

Selon les données fournies par le parti de François Legault, les patients orphelins attendent en moyenne de 53 à 317 jours avant d’être inscrits alors que l’objectif est de 60 jours. Le ministre de la Santé concède que 130 jours, c’est trop long. Il souligne que cette portion du problème découle des médecins. Pour lui, il s’agit de comportement individuel. Malgré tout, Gaétan Barrette est satisfait du travail accompli en affirmant que le succès est au rendez-vous même si cela n’est pas parfait. « La CAQ manipule les chiffres. Je trouve cela honteux de la part d’un parti qui veut prendre le pouvoir », conclut-il.