Le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, a reçu le titre de champion des communautés forestières de l’APFC.

Pascal Cloutier nommé champion des communautés forestières

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, a été nommé champion des communautés forestières 2019 par l’Association des produits forestiers du Canada (APFC).

Chaque année, l’APFC remet plusieurs prix d’excellence pour souligner le travail, les réalisations et les implications des acteurs du milieu forestier. Et le prix des champions des communautés forestières est remis à une personnalité qui appuie le secteur forestier et souligne ses contributions aux priorités canadiennes en matière d’environnement et d’économie, a souligné le président et chef de la direction de l’APFC, Derek Nighbor. « Le développement durable des ressources et l’aménagement du territoire posent des défis complexes qui exigent une considération réfléchie et un appui des communautés. Le maire Cloutier démontre un réel engagement à trouver des solutions dans l’intérêt de sa collectivité et de sa région, et nous applaudissons son engagement et son leadership. »

Pascal Cloutier a commencé sa carrière comme mécanicien-monteur à l’usine de papier de Dolbeau-Mistassini et, en 2009, il est devenu président du syndicat de l’usine. Lorsque l’usine a fermé, la même année, il a joué un rôle clé dans le processus qui a mené à sa réouverture en 2012. L’année suivante, il devenait conseiller municipal à Dolbeau-Mistassini, avant d’être élu maire en 2017. Depuis février dernier, il est également le président de l’Alliance forêt boréale, une organisation qui fait la promotion de l’exploitation durable de la forêt boréale et de ses ressources naturelles.

« Je n’ai jamais travaillé pour des avantages personnels ou de la reconnaissance, mais c’est avec une grande fierté que j’accepte ce prix comme marque d’appréciation », a commenté Pascal Cloutier en recevant ce prix.

Le maire Cloutier, a souligné l’APFC, s’est avéré un ardent défenseur des travailleurs forestiers et de leurs familles. « Il a fait preuve d’initiative en cherchant des solutions pour appuyer le rétablissement du caribou dans sa région, tout en sollicitant les gouvernements pour s’assurer que la voix des collectivités locales était intégrée aux plans de rétablissement. Il a aussi participé au document publié par l’APFC en septembre 2018, intitulé Contributions du secteur forestier au rétablissement du caribou des bois », peut-on lire dans le communiqué envoyé par l’APFC.