Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jimmy Tremblay, président régional du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec.
Jimmy Tremblay, président régional du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec.

Pas de télétravail pour les fonctionnaires

Ariane Gobeil
Ariane Gobeil
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Malgré le décret gouvernemental qui rend le télétravail obligatoire, plusieurs employés de la fonction publique québécoise doivent se présenter au bureau. Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) déplore cette situation et affirme que le double discours du gouvernement Legault concernant le télétravail obligatoire et l’application de cette mesure dans les ministères et organismes doit cesser.

Le télétravail est obligatoire au Québec depuis de 17 décembre 2020 pour tous les employés de bureau, sauf exception. Le SFPQ constate que, malgré cette directive, des gestionnaires continuent de demander au personnel de se déplacer sur les lieux de travail. La principale raison mise en avant serait le manque de matériel informatique.

« C’est un non-sens! Au début de la pandémie il y a plus de 10 mois, c’était compréhensible qu’un manque de matériel puisse être invoqué. Maintenant, c’est ridicule! », déplore Jimmy Tremblay, président régional du SFPQ.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, plusieurs fonctionnaires du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, du ministère de la Justice, ou encore du Conservatoire de musique, seraient touchés par cette situation.

Jimmy Tremblay, président régional du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec.

Le syndicat presse le gouvernement d’agir et de fournir le matériel adéquat pour que tous les employés puissent poursuivre leur travail de la maison. M. Tremblay ajoute que plusieurs des membres du SFPQ fournissent depuis des mois leur propre matériel informatique afin d’effectuer leurs tâches en télétravail.

« Chaque semaine, on a une rencontre au national avec le Conseil du trésor et c’est toujours remis. Ils nous disent tout le temps que ça va être réglé. Le gouvernement Legault est comme un cordonnier mal chaussé et il est temps d’y mettre fin. »

Le Secrétariat du Conseil du trésor (SCT) aurait récemment donné le feu vert aux directions des ministères et organismes pour la récupération de matériel. Néanmoins, selon le syndicat, cette décision arrive tardivement et la méthode pourrait varier selon la volonté des gestionnaires.