Selon Claude Villeneuve, le déversement se produira produit dans un temps de l'année où les conséquences ne sont pas dramatiques.

Pas de quoi se scandaliser, selon Claude Villeneuve

Le directeur de la Chaire en éco-conseil de l'Université du Québec à Chicoutimi, Claude Villeneuve, estime qu'environnementalement parlant, il y a des choses beaucoup plus dramatiques que le déversement des eaux usées, qui soulève actuellement la controverse à Montréal.
«Évidemment, je n'encourage personne à déverser des eaux usées dans les cours d'eau. Mais, rationnellement, ce qui se passera à Montréal n'aura pas d'impacts irrémédiables sur la santé ni sur la faune. Il ne faut pas s'en scandaliser», a affirmé Claude Villeneuve.
Selon lui, le déversement se produira produit dans un temps de l'année où les conséquences ne sont pas dramatiques. «Il n'y a actuellement pas d'activités nautiques ni de baignade. Il n'y a pas non plus de frayère. Je comprends qu'il y ait une indignation citoyenne, c'est souvent comme ça pour ce genre de situation, mais, malheureusement, les gens qui s'indignent présentement ne sont pas des scientifiques ou des experts en environnement. On devrait plus se préoccuper des changements climatiques que de ce déversement», a affirmé Claude Villeneuve.