Palais de Justice de Chicoutimi.

Pas de décision pour Jimmy Bouchard

Le Jeannois Jimmy Bouchard, accusé d'avoir conseillé une infraction criminelle sans l'avoir commise (vouloir faire assassiner une femme), n'a pas encore pris la décision de plaider coupable ou de demander la tenue d'un procès.
Bouchard, de Saint-Stanislas au Lac-Saint-Jean, aurait voulu faire tuer une femme de 42 ans au cours de l'automne 2016. 
Il n'a pas pu mettre le plan à exécution, car les policiers de la Sûreté du Québec ont été avisés en novembre qu'un crime pourrait être commis.
Les policiers ont procédé à l'arrestation de l'homme de 40 ans sur le territoire de Saguenay au début du mois de décembre après avoir obtenu la preuve nécessaire pour procéder. 
Savard est détenu depuis son arrestation.
La semaine dernière, Me Charles Cantin, avocat en défense et Me Nicole Ouellet, de la Couronne, avaient laissé voir que des discussions étaient en cours afin de trouver un possible terrain d'entente.
« Nous n'avons pas dit que mon client plaiderait coupable cette semaine, mais plutôt que nous étions pour nous parler et de poursuivre les discussions avec la Couronne. Ça se poursuit toujours. Nous allons revenir le 19 avril pour voir de quelle façon nous pouvons arrimer le dossier ».
« Il est toujours possible qu'il y ait un procès. Maintenant nous n'excluons pas toute forme de règlement. Il reste des choses à regarder dans ce dossier et on se doit de parfaire les discussions. Le dossier est important. Il suffit de regarder les accusations », reprend Me Cantin.
Dany Savard, sans antécédent judiciaire, a eu droit à une enquête préliminaire, qui a été faite sous ordonnance de non-publication. Il avait auparavant essuyé un refus à se demande de pouvoir recouvrer sa liberté. 
L'accusé doit faire face à la justice, même si le crime ne s'est finalement jamais produit. Il faut aussi préciser qu'une accusation d'avoir conseillé une infraction criminelle sans l'avoir commise est différente de celle de complot.
L'accusation de complot oblige la participation d'une deuxième personne, ce qui n'a pas été le cas.