Après maintes consultations, la présidente de l’exécutif du Bloc québécois dans Chicoutimi-Le-Fjord et porte-parole du parti, Élise Gauthier, réclame la démission de la chef Martine Ouellet.

Pas de candidat du Bloc sans la démission de la chef

L’exécutif du Bloc québécois de Chicoutimi-Le Fjord réclame la démission de Martine Ouellet face à la présente crise qui divise le parti. Aucun candidat ne sera présenté aux prochaines élections partielles tant et aussi longtemps que la chef restera en poste.

Selon la présidente de l’exécutif du Bloc québécois dans Chicoutimi-Le-Fjord et porte-parole du parti dans la région, Élise Gauthier, si Martine Ouellet ne cède pas aux pressions actuelles des députés et membres, elle nuira aux prochaines élections partielles dans la circonscription.

« Depuis le début de la crise, j’ai tenté de ne pas prendre position quant à l’avenir de Martine Ouellet. J’ai vite senti une pression de la part de mes confrères. Après maintes consultations auprès de membres de l’exécutif, de députés et d’anciens candidats, je demande sa démission pour le bien du Bloc québécois à l’échelle provinciale et régionale », soutient Élise Gauthier. Elle déclare par ailleurs avoir reçu des appuis positifs à 85 % lors de ces consultations

Les chances de gagner sont nulles avec Martine Ouellet, selon la présidente de l’exécutif. « Il n’y a rien de réglé présentement. La situation doit changer immédiatement. Les gens sont découragés de voir de la chicane au sein du parti. Tout ce qu’elle fait ou dit affaiblit la confiance de la population envers le Bloc québécois », renchérit-elle. 

« J’ai une campagne à organiser, j’ai une candidature. À un moment donné, il faut que ça prenne un bord, il faut que ça se décide quelque part », ajoute la présidente régionale de l’exécutif.

Si la chef décidait de rester, le candidat pourrait se présenter à titre d’indépendant.

Selon Élise Gauthier, les chances de gagner sont nulles avec Martine Ouellet.

Vote de confiance

Mme Gauthier souhaite la mise en place d’un vote de confiance auprès de l’ensemble des membres du parti au Québec dans les prochaines semaines afin de connaître l’opinion de tous.