Benoît Charette
Benoît Charette

Pas de calendrier précis pour la reprise d'audiences reliées à GNL

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoît Charette, donnera le feu vert graduellement au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour l’étude des projets en cours, mais refuse d’afficher un calendrier précis concernant les audiences reliées à GNL Québec.

Selon Louis-Julien Dufresne, attaché de presse du ministre, la pandémie de COVID-19 a eu pour effet le report des activités du BAPE et il est maintenant temps de reprendre lentement, mais sûrement, le collier. La reprise se fera graduellement en fonction du contexte sanitaire actuel et selon plusieurs critères. Parmi eux, le besoin de roder les nouveaux modes de consultation, l’impact sur l’échéancier des projets et leur apport à la relance économique figurent dans la liste.

Il cite en exemple le mandat accordé au BAPE pour le tramway de Québec. « D’autres mandats suivront au cours des prochaines semaines et des prochains mois, dont celui de GNL », mentionne-t-il.

Soulignons que le lancement des audiences fait l’objet d’un débat dans la région alors que le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, un opposant au projet, a réclamé la reprise rapide des travaux de consultation tandis qu’un autre opposant, le porte-parole de la Coalition Fjord, Adrien Guibert-Barthez, estime qu’il ne faut pas précipiter les choses.