Le maire de Roberval Guy Larouche.

Pas de bureaux sur le boulevard Marcotte

Dans sa volonté de densifier son centre-ville, la Ville de Roberval a adopté un règlement pour empêcher les services professionnels d'ouvrir des bureaux sur le boulevard Marcotte.
« C'est la continuité de nos programmes pour inciter les commerces à s'installer au centre-ville. Nous voulons vraiment profiter de l'ouverture de nouveaux bureaux pour que ça se fasse où nous le souhaitons. Avec la nouvelle prison et l'éventuelle rénovation du Palais de justice, nous pensons que des professionnels vont s'installer », a informé le maire Guy Larouche.
Les élus robervalois ne veulent pas se faire prendre comme ce fût le cas avec le déménagement des procureurs de la couronne dans des locaux loin du Palais de justice.
« Récemment, ce fut des professionnels qui se sont installés en arrière du Coq rôti et d'autres sur la rue Viens », a jouté le maire.
Ce règlement empêche également les firmes de louer des locaux dans les mêmes secteurs. Le maire de Roberval a assuré que la ville à le droit d'instaurer de telles contraintes.
Camping Mont-Plaisant
La ville accorde une aide financière de 75 000 $ au camping Mont-Plaisant pour des investissements à venir dans le plan de développement du site. Aussi, une somme de 75 000 $ a été avancée, le temps que le camping reçoive une subvention gouvernementale attendue depuis quelques mois.
Campagne publicitaire
Roberval investit 10 500 $ dans la captation de vidéo et de photographies dans le but de se doter d'une banque d'images pour créer des publicités. « Nous voulons vendre l'accueil de notre ville pour montrer la qualité de vie », a mentionné le maire Larouche.
La ville n'a pas été en appel d'offres pour obtenir ce service afin d'encourager une entreprise qui vient de s'installer dans la localité.