Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Pas de bal pour les finissants des centres de services scolaires De La Jonquière et des Rives-du-Saguenay

Solveig Beaupuy
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Alors que le gouvernement a finalement autorisé les bals de finissants à compter du 8 juillet, le Centre de services scolaire De La Jonquière (CSSDLJ) et celui des Rives-du-Saguenay ont préféré conserver leur plan initial et ne pas profiter de l’occasion pour offrir un bal à leurs finissants.

Les écoles concernées sont Charles-Gravel, l’Odyssée/Dominique-Racine et des Grandes-Marées pour le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay ainsi que les écoles secondaires Jonquière, Arvida et Kénogami pour le CSSDLJ.

Pour l’École polyvalente Arvida, l’activité de fin d’année se tiendra le 18 juin, de 13 h à 17 h. Arrivée sur tapis rouge, tenue de soirée et repas trois services viendront gâter les finissants. Ils pourront même profiter d’un animateur de foule, le DJ FAREL. Des prix de présence, dont deux ordinateurs portables, seront également distribués.

« Ce fût une longue année remplie de contraintes et de frustrations pour nos finissants et notre équipe a travaillé d’arrache-pied afin que notre activité de finissants soit la plus spectaculaire possible au regard des contraintes qui nous sont imposées », a fait savoir par communiqué le directeur de l’École polyvalente Arvida, Carl Lévesque.

De son côté, l’École secondaire Kénogami prévoit tenir son activité le 22 juin, de 13 h à 16 h. Durant ce laps de temps, les élèves auront droit à un mot de la part de la direction et de certains élèves, à une remise de diplômes et une prise de photos, mais aussi à la remise d’une boîte à lunch festive pour souligner cette journée.

Quant à l’École polyvalente Jonquière, les finissants seront accueillis le 21 juin, de 13 h à 17 h, par un tapis rouge, une remise de diplômes et d’albums de fin d’année à faire signer, ainsi que le dévoilement des prix citrons.

« Il est à noter que pour certaines écoles, il est possible que des parents se mobilisent pour l’organisation de bals après la date du 8 juillet 2021, mais que les directions et le personnel de nos écoles ne sont pas parties prenantes de l’organisation de ces initiatives privées », a expliqué dans un communiqué la conseillère en communication du Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay, Claudie Fortin.