Le député conservateur et ministre du cabinet fantôme responsable de la Sécurité publique, Pierre-Paul Hus, et le candidat dans Lac-Saint-Jean, Rémy Leclerc, ont lancé, jeudi à Alma, la campagne Citoyens du Lac-Saint-Jean contre la marijuana.

Partielle dans Lac-Saint-Jean: des airs de référendum sur le cannabis

L'élection partielle dans Lac-Saint-Jean prend des airs de référendum sur la légalisation de cannabis. Le candidat Rémy Leclerc a lancé, jeudi à Alma, la campagne Citoyens du Lac-Saint-Jean contre la marijuana.
L'ancien bras droit de Denis Lebel invite les électeurs inquiets à voter conservateur, le 23 octobre prochain, pour envoyer un message clair à Justin Trudeau. 
« Je suis le seul candidat qui s'oppose à la légalisation et, comme les libéraux ont reculé sur plusieurs dossiers dernièrement, je pense qu'il est encore temps de reculer sur celui-ci. Mais pour ça, il faut lancer un message fort », estime M. Leclerc.
« Ça fait cinq semaines que je sillonne le territoire et la grande majorité est contre le projet de loi. Ce sont surtout des mères et des grands-mères qui s'inquiètent pour les leurs. Quand Richard Hébert s'associe avec les libéraux et ce projet, c'est aller contre la jeunesse, », insiste celui qui a fait carrière en tant qu'éducateur et intervenant en toxicomanie. 
En compagnie du député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre-Paul Hus, le candidat conservateur a annoncé la création du site internet citoyensdulacsaintjeancontrelamarijuana.ca pour mener sa lutte. Les gens peuvent donner leur avis et obtenir certaines informations sur le sujet.
En plus du site, une campagne publicitaire sera déployée au cours des prochains jours.
« Le territoire est vaste et c'est impossible pour moi de rencontrer tous les électeurs. Je veux donc que les gens puissent m'écrire et me parler à ce sujet. Le site me permettra de toucher plus de gens », mentionne M. Leclerc. 
Sur le site, on peut lire quelques témoignages d'experts qui se sont penchés sur le sujet, notamment Kevin Sabet, ancien conseiller de Barack Obama.
« Nous avons vu une augmentation d'accidents de voiture au Colorado à cause de la consommation de marijuana », peut-on lire sur le site du candidat conservateur.
Les experts s'expriment sur les dangers de la consommation au volant, la force du crime organisé et les effets de la drogue sur la santé. 
Production à la maison
Le candidat conservateur en a vu des cas liés au cannabis dans sa carrière. Mais il a été grandement marqué par trois jeunes d'âge primaire qui ont été pris à fumer derrière une cour d'école, il y a de ça plusieurs années. Une histoire qui risque de se reproduire plus souvent, croit M. Leclerc, rappelant que le projet de légalisation de la marijuana autorisera la culture de quatre plants par ménage.
« Ils étaient très jeunes. On leur avait demandé où ils avaient pris cette drogue. L'un d'eux en avait eu de son grand frère. Mais un autre avait pris un reste qui était sur le comptoir, chez lui. C'était à ses parents. Le projet de loi de Justin Trudeau va faire encore plus entrer le cannabis dans les maisons », plaide M. Leclerc, ajoutant que son parti accepterait une décriminalisation de la marijuana.