L’ancienne directrice générale de Lamarche, Fabienne Girard, sera candidate au poste numéro trois du conseil municipal laissé vacant à la suite de la démission de Martial Fortin.

Partielle à Lamarche: l’ancienne DG souhaite devenir conseillère

L’élection partielle qui se tiendra le 1er décembre dans la municipalité de Lamarche risque, une fois de plus, d’alimenter les discussions dans la petite localité de moins de 600 habitants. Le poste numéro trois du conseil municipal laissé vacant à la suite de la démission de Martial Fortin est convoité par l’ancienne directrice générale, Fabienne Girard.

« Beaucoup, beaucoup de personnes me l’ont demandé. Ils sont mécontents des hausses de taxes constantes. Ils sont aussi déçus des promesses électorales qui n’ont pas été tenues et qui ne se sont pas concrétisées. Ils sont mécontents du conseil municipal et beaucoup de gens m’ont demandé de les représenter », a-t-elle confié au Quotidien lorsqu’invitée à expliquer ses intentions de renouer avec le conseil de Lamarche.

Fabienne Girard raconte avoir eu l’intention de faire bouger les choses lorsqu’elle a été informée de l’intention de plusieurs d’annexer les secteurs de villégiature à la municipalité de L’Ascension-de-Notre-Seigneur.

« Ça m’a quasiment arraché le cœur quand j’ai su ça. J’ai travaillé des années à la municipalité à essayer de sortir des programmes avec les élus pour obtenir le plus de subventions possibles pour emmener des services de plus, pour obtenir de meilleurs chemins et pour développer ces secteurs », a-t-elle exprimé.

Celle-ci souligne les revenus qui pourraient être perdus ainsi que les potentiels torts qui pourraient en résulter pour la municipalité. À son avis, une telle action sonnerait même le glas de la localité.

Prête à faire table rase

Questionnée quant à sa capacité à travailler, de nouveau, avec l’actuelle mairesse Lise Garon, l’ancienne directrice générale, dont le départ s’est soldé par un règlement hors cour, assure qu’il n’y a aucun problème.

« Je suis bien capable de faire table rase. On ne commencera pas à faire de guerre. Je veux que ça marche droit pour le meilleur des citoyens. Je veux que les gens, autant de la villégiature que du cœur du village, aient leurs services. Que ça aille bien et que ça avance », a tenu à dire celle qui assure vouloir débattre le bien des contribuables.

Rappelons que l’ancienne directrice générale a été mise à pied, en novembre 2017, quelques semaines après les dernières élections municipales. La mairesse avait invoqué des rumeurs de « malhonnêteté » qui n’ont jamais été prouvées. Le dédommagement financier obtenu n’a jamais été dévoilé en raison d’une clause de confidentialité.

Dans la même veine, Mme Girard assure qu’il n’y a aucun lien entre sa démarche et la pétition de 337 signatures réclamant la démission de la mairesse Lise Garon, qui a été déposée, en juillet dernier, par son conjoint qui représentait un groupe de citoyens.

Trois candidats en lice

Outre l’ancienne directrice générale, deux autres personnes lorgnent une place au conseil municipal de Lamarche, soit Michel Morin et Johanne Simard.

Le vote par anticipation visant à combler le siège numéro 3 du conseil municipal de Lamarche aura lieu le 24 novembre alors que le jour du scrutin est prévu le 1er décembre la Salle municipale de Lamarche.