La visibilité était nulle dans le secteur de Saint-Bruno en raison des rafales.

Paralysé près de 24 heures

La tempête qui frappe le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait avoir paralysé le secteur de Saint-Bruno pendant une période de 24 heures, une situation rarement vue dans la région. La circulation par convoi a été interrompue en début de soirée, vendredi, à la jonction des routes 169 et 170, en raison de la dégradation des conditions routières, et les autorités s’attendaient à ce que la situation perdure toute la nuit.

Le secteur connu sous le nom du triangle de Saint-Bruno a été fermé complètement à la circulation vers 5 h, vendredi matin. Un centre d’urgence, le Centre d’hébergement et de coordination, situé à l’aréna Samuel-Gagnon de Saint-Bruno, a été ouvert au même moment, pour y accueillir les automobilistes qui voulaient se réchauffer ou se ravitailler.

En fin d’avant-midi, des convois de quelques automobiles, escortés par des auto-patrouilles de la Sûreté du Québec (SQ), ont été autorisés à circuler après des tests routiers effectués par le ministère des Transports (MTQ).

Le secteur touché par la fermeture concerne plus précisément la route 170, entre Saint-Gédéon et Saint-Bruno, de même que la route 169, pour les tronçons Saint-Bruno–Alma et Hébertville–Alma. Le rang 6 et le rang Saint-Alphonse ont également été fermés à Saint-Bruno.

Malgré les fortes rafales et la poudrerie qui rendaient la visibilité nulle par moment, la circulation par convoi se déroulait bien et a permis aux automobilistes de poursuivre leur route, a indiqué Andrée-Anne Duchesne, porte-parole régionale du MTQ, en après-midi vendredi. Plusieurs automobilistes ont néanmoins dû attendre pendant un long moment avant de pouvoir passer.

Des déneigeuses ratissaient également le secteur afin de déblayer la route, où d’épaisses lames de neige se formaient rapidement en raison des rafales.

En début de soirée, vers 19 h 30, la situation s’est dégradée et le MTQ a décidé de fermer complètement le secteur à la circulation.

« On ne s’attend pas à des améliorations notables d’ici samedi matin, selon les prévisions météorologiques. Si les météorologues se sont trompés, le secteur sera rouvert, mais on s’attend à ce que le statu quo demeure pendant la nuit de vendredi à samedi », a indiqué Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ, vers 21 h 30, vendredi.

Situation exceptionnelle

Le secteur de Saint-Bruno est reconnu comme un secteur névralgique par le ministère lors de tempêtes. Les fermetures de quelques heures sont fréquentes dans ce genre de situation, à la jonction des routes 170 et 169, mais il est rare que la situation s’étende sur près de 24 h

« C’est une fermeture qui est assez longue, effectivement, car la tempête s’étire sur une longue durée. Nous avons des situations semblables, de fermetures prolongées, dans le Bas-Saint-Laurent. Je ne peux pas vous dire, si dans ce cas-ci il s’agit d’un record, mais il reste que c’en est une bonne [fermeture]. »

Centre d’hébergement de Saint-Bruno

Les automobilistes devaient se diriger vers le Centre d’hébergement et de coordination de Saint-Bruno pour y passer la nuit. 

Des matelas de sol, dans le gymnase, ainsi que de la nourriture étaient disponibles. Le centre d’urgence est opéré en collaboration avec la municipalité, le MTQ, la SQ et le ministère de la Sécurité publique. 

Il n’a pas été possible de savoir combien d’automobilistes s’étaient réfugiés au centre d’urgence, vendredi soir.

En mars dernier, le maire de Saint-Bruno avait ouvert l’édifice municipal lors d’une tempête de neige qui avait bloqué la route 170, une initiative qui avait ensuite été félicitée par le premier ministre Philippe Couillard.

Un centre d’urgence a été ouvert à Saint-Bruno.

De la neige et de fortes rafales

La tempête a laissé 19 centimètres de neige au Saguenay et 9 centimètres au Lac-Saint-Jean depuis jeudi soir, auxquels se sont ajoutées des rafales qui pouvaient atteindre 70 km/h sur le territoire, voire 100 km/h sur le fjord. La neige, le froid extrême et la poudrerie se poursuivront samedi alors que les derniers centimètres de la tempête recouvriront la région.

Environ cinq centimètres étaient attendus dans la nuit de vendredi à samedi, jusqu’en matinée, au Saguenay, a précisé Julie Deshaies, météorologue pour Environnement Canada, en entrevue avec Le Progrès, vendredi en soirée.

Les Jeannois recevront pour leur part un peu moins de neige et les précipitations devraient cesser en après-midi au Lac-Saint-Jean.

Même si le Saguenay a reçu depuis jeudi soir une dizaine de centimètres de neige de plus que le Lac-Saint-Jean, selon les données des stations météorologiques de Bagotville et de Roberval, vers 20 h vendredi, les vents ont été aussi forts dans les deux secteurs.

Les rafales ont atteint de 65 à 75 km/h par endroit. « Les pointes ont été dans le fjord et à l’embouchure du Saguenay avec 100 km/h, a indiqué Mme Deshaies. C’est certain qu’il n’y a personne sur le fjord en tant que tel, mais les vents étaient forts pour le traversier à Tadoussac. » Le traversier est demeuré en opération pendant la soirée, selon le site Internet du ministère des Transports.

La poudrerie était forte et la visibilité nulle à plusieurs endroits de la région, particulièrement au Lac-Saint-Jean, où plusieurs routes ont été fermées pendant la journée de vendredi.

Froid extrême et poudrerie

Même si les précipitations cesseront samedi pendant la journée, la poudrerie et le froid demeureront bien présents jusqu’en fin d’après-midi. Le refroidissement éolien atteindra -38 au Saguenay et -41 au Lac-Saint-Jean. 

La nuit de samedi à dimanche sera également froide, avec des minimums de -28 dans la région. Le temps sera un peu moins froid dimanche et le mercure remontera à -11 lundi.

Panne de courant

Par ailleurs, la tempête a aussi causé une panne de courant vendredi, qui a affecté plus de 1000 clients d’Hydro-Québec, à Chicoutimi et à La Baie, de 16 h à 19 h, dans le secteur des rangs Saint-Martin et Saint-Joseph ainsi que du boulevard Renaud.

La panne s’est cependant prolongée pour quelque 150 abonnés du secteur du rang Saint-Joseph, qui devaient retrouver le courant entre 21 h et minuit.

La poudrerie réduisait la visibilité dans plusieurs secteurs.

Les routes 170 et 373 fermées

Plusieurs routes régionales et municipales ont été fermées jusqu’à nouvel ordre en raison de la tempête. La route 170, à La Baie, ainsi que la route 373, entre Saint-Méthode et Saint-Félicien, ont été fermées vendredi en après-midi.

La route 170 a été interdite à la circulation, entre la base militaire de Bagotville et la route 381, en raison d’un accident survenu vers 17h. Deux véhicules ont effectué une sortie de route en tentant d’éviter une collision frontale. L’accident n’a pas fait de blessés.

La fermeture de la route a cependant été maintenue par la suite, en raison de la visibilité nulle et des forts vents, a précisé Marie-Hélène Lafrance, conseillère aux relations médias, à Saguenay, en soirée.

Routes municipales et rangs

Plusieurs routes municipales et rangs ont été également fermés à Saguenay vendredi pour les mêmes raisons.

À Laterrière, le chemin Saint-Isidore, le chemin de l’Église et le chemin du Plateau, entre le boulevard Saint-Jean-Baptiste et la route 170, ont été fermés.

À Jonquière, la rue Mathias, entre l’autoroute 70 et le chemin Saint-Damien, a aussi été visée par une fermeture, tout comme la rue Saint-Jean-Baptiste, entre le viaduc de l’autoroute 70 et le chemin Saint-Benoît.

À Shipshaw, la circulation a été interdite sur la route Fillion, entre la route 172 et la rue des Sillons, ainsi que sur la route des Mélèzes, entre la route 172 et la route du Portage Lapointe.

La circulation locale avait toutefois été autorisée, uniquement pour les résidants du chemin de l’Église, du chemin Saint-Isidore, du chemin du Plateau et de la rue Mathias.

Des ressources supplémentaires ont été déployées par la Sécurité publique de Saguenay pour assurer la sécurité sur les routes, vendredi. Une vingtaine de sorties de route causant uniquement des dommages matériels ont été dénombrées pendant la journée.

Route 373

La route 373 entre Saint-Méthode et Dolbeau-Mistassini a été fermée à partir de 13h40. Les automobilistes pouvaient cependant emprunter la route 169 pour contourner la fermeture de 373.

La route du Nord, qui relie Chibougamau à la route de la Baie-James, a également été fermée à la circulation, pendant quelques heures, d’environ 17h à 21h, après qu’un poids lourd se soit enlisé dans la neige. Myriam Gauthier

Deux accidents en deux heures sur la 373

(Meghann Dionne) – Deux accidents sont survenus en l’espace de quelques heures, vendredi, sur la route 373 près de l’aéroport de Saint-Méthode. Heureusement, personne n’a été blessé grièvement. Une première collision impliquant trois véhicules est survenue peu après 11h. Trois personnes ont été légèrement blessées. La circulation a été interrompue dans les deux sens pendant au moins une heure. Les équipes d’urgence se sont rendues sur place. Des pompiers ont été appelés en renfort puisque l’un des automobilistes était coincé à l’intérieur de son véhicule. Un deuxième accident impliquant deux véhicules est survenu vers 13h à environ un kilomètre du premier accident. Personne n’a été blessé. 

Le Mont-Bélu fermé samedi

(Myriam Gauthier) – Le Centre de ski Mont-Bélu de La Baie sera fermé samedi en raison des mauvaises conditions climatiques et du froid.

En bordure du fjord, les rafales pourront atteindre jusqu’à 90 km/h, en plus du refroidissement éolien de -39 attendu à Saguenay, samedi, selon Environnement Canada. Le centre de ski a aussi été fermé en soirée, vendredi. 

Au Lac-Saint-Jean, la station de ski Mont Lac-Vert a également dû fermer en soirée en raison des forts vents.

Les patinoires extérieures et les anneaux de glace ont aussi été fermés à Saguenay, en soirée. La situation sera réévaluée samedi matin, a précisé la Ville de Saguenay, par voie de communiqué.

Les autres parcs et centres de plein air de Saguenay seront également accessibles selon l’horaire régulier. Le centre de ski Mont-Fortin de Jonquière profite d’ailleurs de la fin de semaine pour lancer sa saison de glissade en tubes. La glissade en tube sera accessible tous les samedis et dimanches, de 13 h à 15 h 30, jusqu’en mars.