Mgr. René Guay est entouré du comité organisateur de l'évènement. Ils étaient tous heureux de faire une différence à Pâques pour les aînés.

Pâques: l’occasion de faire une différence pour les aînés

Une cinquantaine de personnes ont participé au traditionnel brunch de Pâques organisé par les Petits Frères, à la Saguenéenne, dimanche. Dans une ambiance festive, les aînés ont pu sortir de leur isolement pour passer un beau moment.

Depuis bientôt 20 ans, les Petits Frères de Saguenay accompagnent les personnes âgées qui souffrent de solitude et d’isolement.

«C’est agréable de sentir qu’on recrée un lien qui est significatif pour les aînés, souligne la coordonnatrice de l’évènement Marilyn Côté. Plus le temps passe, avec notre mode de vie, même les aînés qui ont des enfants peuvent être seuls. C’est important qu’ils puissent célébrer Pâques. J’ai une sensibilité particulière envers eux. Notre mode de vie est tellement rapide que je vois souvent des gens laissés pour contre. Ce qui me motive à les aider est la dignité de la personne».

Au moment de prendre la parole, Marilyn Côté était émue de voir le bonheur des gens.

«Ça me fait chaud au coeur de vous voir. J’espère que vous vous sentez comme à la maison, parce que c’est ce que nous voulons» a-t-elle confié.

En plus d’un bon repas, les gens ont également profité de la musique festive et de la visite de Mgr. René Guay qui a réalisé une bénédiction.

Le plaisir de faire la différence

Les Petits Frères de Saguenay comptent sur une cinquantaine de bénévoles qui n’étaient pas tous présents lors du brunch. Ces derniers sont responsables de quelques aînés.

«J’aime ça, ça m’occupe et ça passe le temps, indique Gabrille Villeneuve, une bénévole depuis plus de 10 ans. On sort les aînés de leur isolement une fois par 15 jours. Ils peuvent voir du monde, c’est au moins ça!»

Gabrielle Villeneuve constate un manque de bénévoles au sein des Petits Frères.

 «On dirait que les gens n’ont plus le temps ou ne prennent pas le temps de s’impliquer», déplore-t-elle.

À Pâques, les Petits Frères ont prévu des activités similaires dans 11 régions. Un total de 1400 aînés ont ainsi pu fêter partout au Québec, révèle l’organisme.



Gabrielle Villeneuve s'implique depuis plus de 10 ans à titre de bénévole pour les Petits Frères.