Bière

Palmarès de la modération: le portrait de la région s'améliore

Le portrait de la consommation d'alcool au Saguenay-Lac-Saint-Jean s'améliore. En plus de figurer au 7e rang du palmarès de la modération d'Éduc'alcool, classement dont le Royaume occupait le neuvième rang en 2015, elle fait également belle figure en matière de conduite sous l'effet de l'alcool.
Éduc'alcool a dévoilé mardi les résultats d'une vaste enquête sur les Québécois et l'alcool menée par CROP pour le compte de l'organisme. Le palmarès dresse un portrait de la consommation d'alcool des Québécois, région par région. 
Des données avaient été rendues publiques cet été, mais cette fois, il est possible de comparer la situation d'une région à l'autre grâce à la compilation des chiffres.
« L'exercice biennal que nous menons depuis 2015 pour mettre en lumière le portrait régional de la consommation d'alcool ne se veut pas une compétition entre les régions, mais un exercice de sensibilisation aux réalités de chacune d'elles. Nous espérons qu'il conduira à un questionnement sur les habitudes de consommation et à leur modification si cela est opportun », affirme Hubert Sacy, directeur général d'Éduc'alcool, qui souligne que la région s'est nettement améliorée, autant par rapport à elle-même qu'aux autres régions. 
Le palmarès révèle que le Saguenay-Lac-Saint-Jean figure au 7e rang du palmarès de la consommation, ex aequo avec Lanaudière et le Centre-du-Québec. Laval, l'Outaouais et Montréal figurent aux trois premiers rangs du classement. 
« C'est une belle amélioration. Il y a cinq ans, vous étiez les champions de la consommation excessive », rappelle Hubert Sacy. 
Les consommateurs de la région figurent parmi ceux qui consomment le plus fréquemment, occupant le deuxième rang de la liste, juste après la Côte-Nord. 
« Ce n'est ni mauvais ni bon, affirme Hubert Sacy. Tout dépend si les gens consomment beaucoup ou pas chaque fois. »
Conduite avec les facultés affaiblies
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean fait belle figure en matière de conduite sous l'effet de l'alcool. La région occupe la troisième position des conducteurs les plus responsables, juste après Gaspésie-Îles de la Madeleine et l'Abitibi-Témiscamingue. « La région est sur le podium en matière de conduite avec les facultés affaiblies. C'est excellent. Le nombre de personnes qui ont admis avoir conduit avec plus de la limite d'alcool permise dans le sang a diminué. Ça s'explique par le nombre de barrages routiers et par les événements tragiques qui sont arrivés dans la région et qui ont permis de sensibiliser les gens. »
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean figure au 14e rang des régions où les consommateurs respectent le plus les limites recommandées. Les citoyens de Laval, de l'Outaouais et de Montréal sont ceux qui se démarquent le plus en la matière. 
Consommateurs casaniers
Par ailleurs, les consommateurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne fréquentent pas particulièrement les restaurants, s'inscrivant au neuvième rang de la liste. 
Conséquemment, ils figurent au deuxième rang du palmarès quant au nombre de consommateurs les plus casaniers. 
« Les gens ont le contrôle davantage lorsqu'ils consomment à la maison. Par contre, le fait de ne pas conduire peut les pousser à en prendre une de plus », soulève Hubert Sacy. 
Un Trophée Éduc'alcool de la modération a été créé afin d'être remis à la plus grande ville de la région où se trouve le plus grand pourcentage de consommateurs modérés d'alcool. Après avoir été remis au maire de Québec, Régis Labeaume, il y a deux ans, c'est maintenant le maire de Laval qui en a pris possession puisque sa ville figure au sommet du palmarès.