Le président de Diffusion Saguenay, Phil Desgagné, était accompagné pour l’annonce par Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales, Josée Néron, mairesse de Saguenay, ainsi qu’Isabelle Gagnon, directrice générale de Diffusion Saguenay.

Palace: Québec bonifie son aide financière de 700 000 $

Le projet de modernisation du Théâtre Palace d’Arvida a franchi une nouvelle étape alors que la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé la bonification de son aide financière de 700 000 $ à Diffusion Saguenay pour la porter à 2,3 M $. Ne manque plus que l’annonce de l’aide fédérale pour aller de l’avant.

La ministre Roy, accompagnée de sa collègue et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, de la mairesse Josée Néron ainsi que Phil Desgagné, président de Diffusion Saguenay, a procédé à l’annonce dans le hall du Théâtre Banque Nationale en présence de quelques conseillers municipaux et du député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Le support apporté en vertu du programme d’Aide aux immobilisations du ministère permettra de mettre aux normes de 2019 le bâtiment érigé en 1927. La réfection de la toiture, les fondations de l’immeuble ainsi que les murs seront touchés. Les systèmes de protection contre les incendies, de ventilation, de climatisation et de chauffage, tout comme l’éclairage et l’alimentation électrique, seront remplacés.

La ministre Roy a rappelé qu’il n’y a pas une journée où elle ne se fait pas interpeller comme ministre depuis l’élection provinciale de novembre 2018 sur l’avenir du Palace. « Je compare le Palace au Capitole de Québec, un endroit généreux qui permettra de donner un coup de pouce au Carré Davis au plan économique. Avant d’accorder l’aide, il nous fallait analyser l’avenir de cet immeuble afin de déterminer s’il est viable. Notre gouvernement est contre les dépassements de coût. Diffusion Saguenay a bien travaillé », a déclaré la ministre. Mme Roy a rappelé que le Théâtre Palace bénéficie de la plus haute protection patrimoniale du ministère.

Elle souhaite que le bâtiment retrouve sa jeunesse, d’autant plus qu’Arvida est un territoire exceptionnel au plan patrimonial pour la présentation de bistro-spectacles.

Tout comme les autres intervenants, Mme Roy a lancé un appel du côté fédéral afin qu’il procède lui aussi à une annonce.

Le montage financier prévoit qu’à l’aide de Québec, s’ajoutera 1,6 M $ de Patrimoine Canada ainsi que celle de Saguenay qui contribuera à hauteur de 2,9 M $ sur les 7,2 M $. « On invite le fédéral à rejoindre le provincial quant au pourcentage. On sait qu’il va jusqu’à un tiers. On laisse le choix au fédéral de faire les annonces, mais on est à une annonce du bonheur », a déclaré la mairesse Néron.

La ministre Laforest a déclaré qu’il fallait accélérer le dossier du côté fédéral afin d’obtenir l’aide financière sollicitée. « On ne peut solliciter pendant un an de temps l’aide du provincial et arriver en bout de course et ne pas faire le projet. En toute logique, le projet devrait naître. Je souhaite que les travaux aillent de l’avant. »

Chez Diffusion Saguenay, Isabelle Gagnon a mentionné que les travaux iraient de l’avant même sans l’aide du fédéral et qu’il serait décidé avec l’entrepreneur Technipro de la séquence des travaux à réaliser en attendant les annonces.

Chez Diffusion Saguenay, Isabelle Gagnon a mentionné que les travaux iraient de l’avant même sans l’aide du fédéral et qu’il serait décidé avec l’entrepreneur Technipro de la séquence des travaux à réaliser en attendant les annonces.

Le député Sylvain Gaudreaut s’est dit satisfait de l’annonce faite par la ministre. Selon lui, en l’absence d’une annonce du fédéral, il entrevoit qu’il faudra refaire le plan de travail puisque la ministre Roy a clairement indiqué qu’elle n’irait pas plus loin en terme de financement.

Présent sur place, le producteur de spectacles Robert Doré s’est montré prudent dans ses commentaires en affirmant qu’il attendrait les résultats de la modernisation. « Si le théâtre est disponible, on va sûrement l’utiliser. On n’est pas encore à l’étape de la planification », a indiqué M. Doré.