Regards croisés sur la recherche biographique

PAGE UQAC / Dans le cadre du 86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui se tiendra à l’UQAC du 7 au 11 mai, découvrez les recherches présentées par nos professeurs-chercheurs.

La recherche biographique s’inscrit dans un mouvement de recherche contemporaine en éducation. Elle fait cause commune avec les chercheurs-créateurs et les artistes qui ont pris pour tâche d’explorer des perspectives de recherche toutes nouvelles, fondées sur le récit d’expérience. Partant du présupposé que la biographisation est un processus fondamental selon lequel la personne donne forme et sens à ses expériences de vie et à ses expériences d’apprentissage, nous soulevons l’idée centrale que raconter son expérience est un mode de subjectivation, de cohésion identitaire et de production de savoirs. Selon cette conception du biographique, la recherche met de l’avant la nécessité d’élargir l’horizon de ces nouvelles recherches qui appréhendent l’expérience humaine comme projet politique, artistique, éducatif et culturel qui s’inscrit dans une perspective d’autonomie, d’émancipation et d’«empowerment». 

C’est cette possibilité de produire des savoirs d’expériences qui anime de part en part le colloque « Regards croisés sur la recherche biographique » les 7 et 8 mai prochains. Associé au centre de recherche EXPERICE paris 13 et au réseau québécois RQPHV, le colloque posera un regard transversal sur le biographique, depuis des paradigmes herméneutiques, phénoménologiques et pragmatiques. Les conférenciers documenteront au plus près le récit d’expérience soulignant ses enjeux spécifiques autour de vecteurs performatifs, transformateurs et créateurs. Le colloque invite donc à penser la recherche biographique selon trois axes de réflexion : en éducation, la construction biographique est une dynamique qui s’active au sein de l’espace pédagogique ; en création, le faire biographique répond à un mode d’appréhension du vécu subjectif ; en transmission culturelle, le biographique veut comprendre les processus selon lesquels les individus et les collectivités se coconstruisent.

Sylvie Morais, professeure

Constanza Camelo, professeure

Département des arts et lettres de l’UQAC

Marcelle Dubé, professeure

Département des sciences humaines et sociales de l’UQAC