L'Université du Québec à Chicoutimi.

Quelles connaissances, quels défis?

Dans le cadre du 86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui se tiendra à l’UQAC du 7 au 11 mai, découvrez les recherches présentées par nos professeurs-chercheurs.

Différentes études nous montrent que les enfants ne bougent pas suffisamment pour être en santé et pour bien se développer. De plus, le système éducatif a pendant longtemps valorisé l’activité intellectuelle dans les programmes de formation. Cependant, on reconnaît aujourd’hui l’importance de donner aux enfants l’occasion de bouger et de jouer pour être en santé et pour bien se développer.

Dans les milieux éducatifs, l’idée de mettre l’enfant en mouvement impose des changements concernant la compréhension du développement du jeune et une réorganisation du milieu lui-même.

Les approches du développement global et psychomoteur impliquent de faire des liens entre le développement moteur et les autres dimensions du développement des jeunes. Le colloque « Corps, développement et apprentissage » qui aura lieu le lundi 7 mai de 8 heures à 18 heures au local H0-1090 à l’UQAC se propose d’ouvrir des fenêtres sur cette façon globale d’envisager et de comprendre l’intervention.

La journée permettra de prendre connaissance des résultats de travaux scientifiques menés par des chercheurs de l’UQAM et l’UQAC, spécialistes de l’éducation, des environnements éducatifs, du développement de l’enfant, de la motricité. Se joindront des étudiants de l’UQAC ayant réalisé des travaux sur le sujet. L’expérience belge sera présentée par une psychomotricienne chargée de cours à l’Université de Sherbrooke. Ensuite, le sujet de la collaboration et des pratiques interdisciplinaires sera discuté par des représentants des milieux éducatifs de la région et par un panel de chercheurs. Une stratégie de développement permettant d’ouvrir de nouvelles perspectives sera présentée en fin de journée.

Le colloque est organisé conjointement par Suzanne Gravel du Consortium québécois de développement des pratiques psychomotrices et Tommy Chevrette, professeur-chercheur en kinésiologie à l’UQAC.

Tommy Chevrette, professeur

Département des sciences de la santé

Directeur de la Clinique universitaire de kinésiologie de l'UQAC

Rapprocher la recherche et la pratique au bénéfice des élèves

Depuis plus de 20 ans, des chercheurs en éducation de l’UQAC ont choisi de collaborer « avec » les praticiens des établissements éducatifs pour mieux comprendre et développer des pratiques innovantes. On entend par praticiens, les enseignants, les directions d’école, les conseillers pédagogiques et les autres intervenants éducatifs. Ce type de recherche, appelé « recherche participative », reconnaît la complémentarité des expertises de chacun. Les praticiens possèdent une connaissance approfondie de leurs réalités et les chercheurs ont des connaissances par rapport aux études scientifiques portant sur divers aspects de la pratique. Pourquoi tout cela ? Ces recherches permettent de travailler sur des objets concrets tels des exemples de pratique et de nouveaux outils d’évaluation pour l’enseignement de l’univers social et la science et technologie, différentes façons d’enseigner les mathématiques du primaire au collégial, des stratégies facilitant la gestion des apprentissages dans différents contextes, et d’autres pratiques inspirantes. De telles recherches participatives contribuent à l’amélioration des pratiques éducatives tout en produisant de nouvelles connaissances à réinvestir dans la formation initiale et continue des enseignants. Il s’agit donc d’une formule gagnante qui, en rapprochant chercheurs et praticiens, les aide à travailler ensemble pour la réussite des élèves et des étudiants.

Les 7 et 8 mai prochain auront lieu deux journées de colloque sur les recherches participatives qui réuniront des chercheurs d’horizons divers, dont des pionniers dans ce domaine (Nadine Bednarz, Thérèse Laferrière, Marta Anadon). Ce sera l’occasion de faire le point sur ce type de recherches et d’en proposer de nouvelles avenues, de mettre de l’avant leurs avancées les plus importantes au bénéfice de nos écoles.

Nicole Monney, Souleymane Barry, Christine Couture, Stéphane Allaire et Catherine Dumoulin

Département des sciences de l’éducation de l’UQAC

L'UQAC au quotidien

Les préparatifs vont bon train à l’UQAC pour accueillir les 3000 scientifiques qui fouleront le campus du 7 au 11 mai dans le cadre du 86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS). Trois cents employés, étudiants et membres de la communauté universitaire sont impliqués à l’organisation de cet événement d’envergure qui constitue le plus important rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de la francophonie.
Le 26 avril dernier, 80 finissants de l’UQAC se sont réunis au bistro café Summum de Chicoutimi pour célébrer la fin de leur parcours universitaire et se rappeler les beaux moments qu’ils y ont vécu ensemble. Cette soirée était aussi l’occasion pour eux de rencontrer l’Association des diplômés de l’UQAC qui sera maintenant leur lien à vie avec leur alma mater.