Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jean-Paul Quéinnec
Jean-Paul Quéinnec

Nouveau programme en théâtre pour et par la jeunesse

Page UQAC
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Ce texte a été écrit par Jean-Paul Quéinnec, en collaboration avec Sophie Torris, artiste, enseignante en arts dramatiques et chargée de cours au Département des sciences de l’éducation de l’UQAC, et Dario Larouche, artiste, enseignant en théâtre et chargé de cours au Département des arts, des lettres et du langage de l’UQAC.

À l’UQAC, en tant que professeur de théâtre et titulaire d’une chaire de recherche du Canada pendant 10 ans, j’aime à défendre que la scène comme lieu de rencontre sensible et critique représente un des avenirs pour les expressions artistiques. C’est dans cette confiance au théâtre qu’avec la complicité de Sophie Torris et Dario Larouche, nous avons mis en place un programme court de deuxième cycle en pratiques artistiques en théâtre jeunesse.

Deux motivations principales nous ont poussés à construire cette nouvelle formation.

Un besoin de formation spécialisée

Avec la collaboration étroite du Groupe de compétence en théâtre de Culture Saguenay–Lac-Saint-Jean, j’ai mis en place en 2015 et 2016 des rassemblements sur l’état de la formation de l’enseignement du théâtre unissant artistes, animateurs d’atelier, formateurs, enseignants de tous les niveaux (primaire, secondaire, collégial, universitaire) pour dresser le portrait actuel de ce qui se passe ici, et réfléchir aux différentes avenues qui stimuleraient une formation universitaire et professionnelle de la création en théâtre. La question de la création, de la formation et de l’animation en direction des enfants est apparue un enjeu d’importance.

Notre région pro-théâtre jeunesse

Aujourd’hui, c’est près d’une cinquantaine de compagnies de théâtre québécoises professionnelles qui destinent leur travail de création au jeune public. Chaque saison, environ une centaine de productions de grande qualité sont offertes aux enfants et aux adolescents comme aux adultes, et ce, tant sur la scène québécoise que sur la scène internationale. De même, le Saguenay–Lac Saint Jean compte une majorité d’artistes, de compagnies et un festival qui œuvrent régulièrement en direction des enfants comme des adolescents. Ce sont autant d’artisans qui reflètent du dynamisme du milieu jeune public et de l’activité des différentes générations de créateur-trices. Et l’enseignement du théâtre aux jeunes n’est pas en reste! À travers des ateliers parascolaires et des camps de vacances, dans les écoles primaires et secondaires, dans les cégeps comme à l’université, l’apprentissage du théâtre se poursuit à travers des projets d’envergure.

Une formation théâtrale ouverte à l’enfant

Ainsi pour répondre à l’attente d’une formation universitaire professionnalisante en théâtre et en écho au dynamisme artistique du théâtre jeunesse, notre programme court s’est imposé. Considérant qu’une œuvre en théâtre jeunesse peut être conçue par l’enfant, pour l’enfant ou par et pour l’enfant, nous proposons quatre cours sur trois sessions : un séminaire d’introduction aux pratiques artistiques en théâtre jeunesse, un atelier d’écriture dramatique, un atelier d’exploration scénique et un atelier de création de spectacle. Ces cours seront ponctués de rencontres régulières avec des groupes de jeunes ciblés pour des expérimentations (ateliers, jeux, démonstrations), des retours critiques (sur des textes, des extraits de pièces) ou encore des discussions et des échanges sur des thématiques. À la fin de chaque cours, nous présenterons nos résultats devant un public d’enfants afin que les étudiant·es puissent mesurer l’état de leur connaissance comme le potentiel créatif de leur projet.

Une approche théâtrale décloisonnée

Le secteur en art et en enseignement des arts de l’UQAC travaille dans une collaboration active avec les milieux professionnels. Ces relations privilégiées permettront aux étudiant-es d’être encadré·es par des enseignant-es expert-es et des artistes reconnu-es dans le domaine. Les créations finales pourront être présentées dans divers évènements culturels régionaux et aussi dans des écoles primaires et secondaires et les quatre cégeps de la région.

De plus, ce programme court qui se caractérise par une identité ouverte et des enjeux pluriels s’adresse à des personnes décidées à s’engager dans une démarche de création théâtrale. Conciliant une approche professionnelle du théâtre jeunesse et des pratiques dans le loisir culturel, le milieu social ou éducatif, cette formation se veut ainsi inclusive, accueillant les étudiant·es issu·es des milieux artistiques comme celles et ceux provenant d’horizons différents, qui ont à cœur de dépasser une simple initiation pour s’approprier la richesse du langage artistique au théâtre, et voir alors la démarche de création comme un avantage dans leur domaine d’origine. Enfin, dans une volonté d’encourager des connaissances nouvelles, notre programme veut assurer une concrète accessibilité à la dimension numérique attendue de nos jours, dans une formation en théâtre qui revendique spécifiquement un processus de création inter-artistique.

Un théâtre en dialogue avec le monde

Mis à part quelques cours de premier cycle en enseignement des arts qui effleurent la question, il n’existe pas de formation académique au Québec qui s’intéresse de manière approfondie à une création dramatique collaborative avec les jeunes de manière à faire valoir la parole brute de l’enfance, sa vérité existentielle ou plutôt ses vérités dans toutes leurs nuances. Si notre programme favorisera une réflexion, il sera surtout l’occasion d’une expérience poussée d’une pratique artistique en théâtre jeunesse qui révèle à quel point le théâtre est un art vivant, unique et enrichissant.

Pour tous renseignements, communiquez avec Jean-Paul Quéinnec (jean-paul_queinnec@uqac.ca).

Jean-Paul Quéinnec est professeur de théâtre et directeur du Département des arts, des lettres et du langage (DALL) à l’Université du Québec à Chicoutimi. De 2010 à 2021, il a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada en dramaturgie sonore au théâtre. Aujourd’hui, il codirige la revue Percées, exploration en arts vivants.

Pour en savoir plus sur le sujet, venez discuter en zoom le jeudi 8 avril à 12h sur : https://uqac.zoom.us/my/quotidien