BALSAC d'hier à demain

Dans le cadre du 86e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) qui se tiendra à l’UQAC du 7 au 11 mai, découvrez les recherches présentées par nos professeurs-chercheurs.

PAGE UQAC / Depuis 45 ans, le fichier de population BALSAC a pour but de reconstruire la généalogie de la population franco-canadienne. Aujourd’hui, près de trois millions d’actes de mariages, de naissances et de décès permettent d’étudier le développement sociohistorique de la population depuis les débuts de la Nouvelle-France jusqu’aux années récentes. 

Avec l’avènement de nouveaux outils technologiques, le fichier de population amorce une nouvelle phase de son existence. Nous envisageons maintenant l’intégration des données génomiques afin de créer une cartographie détaillée de la structure de la population franco-canadienne. À l’aube de ces changements, les utilisateurs passés, présents et futurs du fichier BALSAC sont invités à se regrouper afin de faire état de la recherche actuelle avec les données disponibles, d’identifier des pistes susceptibles de maintenir le fichier attrayant pour la communauté scientifique et de discuter des stratégies, méthodes et orientations à privilégier pour faciliter ces développements.

Nous invitons le public à venir en apprendre davantage notamment sur l’apport des données généalogiques dans notre compréhension de certains phénomènes comme la contribution des Filles du roi au patrimoine génétique et démographique de la population québécoise, de l’évolution des populations humaines, et de l’étude de certaines maladies comme l’épilepsie, l’asthme et la fibrose kystique. De leur côté, les données génétiques permettent de reconstituer des passés inconnus ou de combler certaines lacunes dans les données généalogiques comme dans l’identification d’individus à partir d’ossements anciens ou la reconstitution généalogique par l’ADN. Bien que les données soient très complémentaires, elles soulèvent plusieurs questionnements liés à la protection des renseignements personnels. Nous avons réservé un espace pour aborder les aspects éthiques liés à une telle entreprise.

Simon Girard

Professeur au Département des sciences fondamentales de l’UQAC et directeur du projet BALSAC