Alex Pagé aurait en outre démontré son admiration envers Marc Lépine, auteur de la tuerie de l'École polytechnique de Montréal.

Pagé reviendra en cour en septembre

Accusé de menaces de mort envers des femmes et de production de matériel pornographique juvénile, Alex Pagé reviendra en cour en septembre pour fixer la date de son enquête préliminaire. L'avocat de l'ancien étudiant en techniques policières, Me Charles Cantin, conteste vigoureusement les faits reprochés à son client.
«L'enquête préliminaire se tiendra sur la production de matériel pornographique juvénile. Les deux chefs sont contestés. Mais ce qui nous intéresse, pour tester la preuve, c'est le chef de production. Dans les deux cas, on considère qu'il n'y a pas d'éléments constitutifs de l'infraction qui sont rencontrés. Vous serez à même de constater pendant l'enquête préliminaire.»
Le jeune homme de 21 ans, qui était étudiant en techniques policières au Collège d'Alma au moment de son arrestation, aurait démontré son admiration envers Marc Lépine, auteur de la tuerie de l'École polytechnique de Montréal, disant qu'il voulait reproduire des gestes semblables. Des propos qui auraient circulé sur Internet. Quant au chef de production de matériel pornographique, il a été impossible de savoir s'il s'agissait de photos ou de propos sexuels publiés en ligne.