Ouverture d’un dépanneur Maestro à Bégin

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Plusieurs mois après la fermeture de l’Épicerie Pilote, la population béginoise a de nouveau accès au service d’un dépanneur sous la bannière Maestro.

Le nouvel établissement, situé au 160 Parent, où existe déjà une station-service, a été inauguré jeudi en présence du maire Gérald Savard et des nouveaux propriétaires, Alexandre Germain et Claudie Adam.

En entrevue, M. Germain, 29 ans, a déclaré qu’il a décidé d’investir 150 000 $ dans l’aménagement du dépanneur en rachetant certains équipements de l’Épicerie Pilote, parce qu’un tel service répond aux besoins des Béginnois.

« On a étudié toutes les avenues et on a décidé d’adopter le concept d’un dépanneur plus complet que d’ordinaire », a-t-il déclaré.

Le nouveau dépanneur offrira la vente de produits de base comme de la farine, des mélanges à gâteaux, de la poudre à pâte ainsi que des produits transformés comme des pizzas surgelées, des pâtés à la viande, etc., en plus de mettre à la disposition de ses clients une salle à manger pour consommation sur place, incluant une salle de toilettes publiques.

Aucune viande fraîche ne sera vendue dans l’établissement de 1200 pieds carrés.

M. Germain croit hausser son chiffre d’affaires en misant sur la fréquentation par les motoneigistes et quadistes du sentier 328 qui passe tout près, ainsi que les villégiateurs estivaux, puisque Bégin compte environ 70 chalets.

« On sait que la majorité des gens travaillent en ville. On souhaite créer une habitude chez les gens du village en offrant un service de proximité pour les gens qui passent », a-t-il précisé. Il ajoute n’avoir aucune crainte quant à l’atteinte de la rentabilité. Selon lui, l’Épicerie Pilote a fermé ses portes en raison d’un manque de relève et l’épuisement de l’ancien propriétaire.

Le nouveau dépanneur, ouvert de 6 h à 21 h en semaine et de 6 h à 22 h en fin de semaine, créera sept emplois.

L’entreprise a pu bénéficier d’une aide financière de 20 000 $ provenant de la MRC du Fjord-du-Saguenay en plus d’une enveloppe de 30 000 $ de la municipalité et d’un prêt jeunesse sans intérêt pendant 24 mois, offert par la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Haut-Saguenay.

Le maire Savard s’est montré très satisfait de l’ouverture du nouveau dépanneur en mentionnant qu’il comblera un grand besoin pour sa municipalité.