Oui au bac brun

Près de six citoyens sur 10 sont d’accord avec la décision de Saguenay d’opter pour le bac brun afin de récolter les matières organiques.

C’est ce que révèle la dernière partie du sondage réalisé entre le 7 et le 12 juin par Segma Recherche pour le compte de Radio-Canada du Quotidien.

La question portait uniquement sur l’accord ou non avec la décision de Saguenay de commencer la collecte des matières organiques avec l’utilisation du bac brun au printemps de 2019. Elle ne faisait pas référence à l’autre option du tri robotisé à partir du bac vert. Donc, 59,2 % des 486 personnes sondées ont répondu oui et 37,7 % non. Seulement 3,1 % n’avaient pas d’opinion.

Les différences entre les trois arrondissements se situent à l’intérieur de la marge d’erreur de ±4,4 %, mais on remarque que c’est à Jonquière où l’appui est le plus bas avec 56 %, alors qu’il est le plus haut à La Baie (63,3 %). Chicoutimi est près de la moyenne avec 61, %.

Le président de Segma recherche et analyste du sondage, Raynald Harvey, note un réel clivage entre les réponses, selon l’âge et le niveau de scolarité.

Les plus jeunes et les plus instruits sont davantage favorables au bac brun que les personnes plus âgées et moins instruites et on note également que ceux qui se disaient insatisfaits du travail de la mairesse Josée Néron, à une autre question du sondage, étaient également opposés à cette décision.

Le bac brun avait été l’un des fers de lance du candidat à la mairie du Parti des citoyens de Saguenay (PCS) Dominic Gagnon, ce dernier menaçant les citoyens qu’ils hériteraient d’un bac brun s’ils élisaient Josée Néron. Il proposait plutôt la solution du bac unique avec le tri robotisé comme cela se fait ailleurs au Québec.

Le bac brun a finalement été adopté à la suite des travaux d’un comité présidé par le conseiller Simon-Olivier Côté.

L’échantillon pour le sondage de Segma recherche a été sélectionné à partir des échanges sur téléphones fixes et cellulaires à Saguenay. L’intervalle de confiance de la marge d’erreur est de 95 % et les résultats ont été pondérés en utilisant les données du recensement de 2016 en fonction du sexe, de l’âge et de la répartition de la population dans les arrondissements de Saguenay.