Le colonel Normand Gagné, commandant de la 3e Escadre de Bagotville, le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, et le colonel Luc Girouard, commandant de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne, ont procédé à l’annonce d’un projet de 126 M$ à la Base militaire de Bagotville.

Ottawa accorde 126 M$ à la 2e Escadre

La 2e Escadre expéditionnaire aérienne de la Base militaire de Bagotville sera dotée d’installations centralisées à compter de 2025, en vertu d’un investissement de 126 M $ annoncé par le ministère de la Défense, vendredi.

Au nom de son collègue Harjit S. Sajjan, le député libéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, accompagné des colonels Normand Gagné, commandant de la 3e Escadre, et Luc Girouard, commandant de la 2e Escadre expéditionnaire, a annoncé la construction d’une installation multifonctionnelle de 13 000 mètres carrés, dotée de salles de classe et d’espaces administratifs. De plus, une aire de 238 000 mètres carrés, aménagée dans le secteur des camps estivaux des cadets, permettra la préparation des déploiements ainsi que l’entretien et l’entreposage d’équipements.

Lors de son allocution, le colonel Girouard a rappelé que depuis la création de la 2e Escadre expéditionnaire, ses 250 membres de Bagotville ont rempli leurs objectifs à l’occasion de divers déploiements au Mali, en Roumanie, au Koweït et en Irak. Or, les troupes de cette escadre sont actuellement logées dans des roulottes ainsi que dans un autre immeuble à 300 mètres celles-ci, ce qui ne facilite pas nécessairement le travail, les échanges et la gestion des équipements.

Le député Hébert a mentionné que le nouvel immeuble sera construit selon la norme LEED Argent afin de permettre des économies énergétiques de 40 %, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. « Rendre la défense plus verte est une de nos priorités, et la plus grande est de prendre soin de notre personnel », a déclaré M. Hébert.

Selon le calendrier de réalisation établi, l’appel de propositions pour la conception du projet devrait être publié plus tard cette année et le contrat devrait être attribué au printemps 2020 par Construction de Défense Canada. L’immeuble devrait être livré en 2025.

Outre les 250 membres basés à Bagotville, le 2e Escadre expéditionnaire compte 70 à 80 membres à la Base militaire de Trenton, en Ontario, et de 30 à 40 membres à Cold Lake, en Alberta, où elle réunit des spécialistes en matériel et en approvisionnement. La chaîne de commandement de ces unités varie en fonction des missions et des besoins expéditionnaires.

En prévision des achats de nouveaux avions de chasse par le gouvernement canadien, le colonel Gagné a indiqué que Bagotville sera appelée à recevoir d’autres projets d’importance dans le futur.