Organismes culturels: Saguenay négociera avec le Cégep de Chicoutimi

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La Ville de Saguenay a fait le choix d’une négociation de gré à gré avec le Cégep de Chicoutimi afin de régler le problème de relocalisation de quatre organismes culturels, dont les locaux, situés à l’intérieur des murs l’institution, sont aujourd’hui désuets.

L’attaché de presse de la mairesse Josée Néron, Stéphane Bégin, a indiqué au Quotidien que les évaluations réalisées par une firme externe pour la récupération de l’immeuble du Lycée du Saguenay appartenant aux sœurs du Bon Conseil n’ont pas été concluantes.

Selon ce dernier, la firme mandatée par les services municipaux pour évaluer les besoins des groupes ainsi que les coûts projetés en tenant compte de la spécificité de l’immeuble représentait une facture importante. Il s’agit de travaux dépassant facilement les 10 M$ sans tenir compte de la réfection du stationnement.

Le document produit dans le cadre de ce mandat d’évaluation n’a toutefois pas été rendu public par la Ville. Il n’a pas été déposé officiellement devant le conseil municipal.

Toujours selon M. Bégin, il s’agit de travaux de mise aux normes d’un immeuble érigé dans les années 1950. Le Lycée du Saguenay est intégré dans un complexe immobilier qui comprend en plus un auditorium et de grandes salles. Il n’est plus utilisé depuis la fusion du Lycée du Saguenay et du Séminaire de Chicoutimi dans une seule école privée.

Le Cégep de Chicoutimi doit donc présenter à la Ville un projet de modernisation des locaux qui sont actuellement utilisés par les organismes culturels. Le loyer annuel versé par la Ville au collège est de l’ordre de 350 000 $, incluant la conciergerie. Il serait surprenant que le nouveau projet permette à la Ville de diminuer les frais de location de salles et bureaux pour ces organismes en plus des salles d’entraînement.

La congrégation devrait d’autre part procéder à la vente de l’immeuble du Lycée du Saguenay d’ici quelques mois, selon son directeur général François Jean Rie. Ce dernier a confirmé au Quotidien qu’un groupe immobilier important dans la région s’est montré intéressé par l’immeuble.

Des travaux d’arpentage sont en cours en ce moment afin de réaliser les ajustements nécessaires pour tout l’aspect légal de la transaction.

Selon le directeur général, l’immeuble fait partie d’un complexe immobilier plus vaste. Il est donc nécessaire de procéder aux lotissements nécessaires pour bien établir les titres de propriété ainsi que l’obtention des permissions pour déterminer les usages futurs du Lycée du Saguenay.

Pour le moment, la congrégation préfère ne pas divulguer l’identité du groupe immobilier qui a déposé une promesse d’achat notariée auprès de la congrégation religieuse.