Le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan est à la recherche de personnel pour leurs deux écoles.

Opitciwan manque de personnel en éducation

Le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan est en recherche active afin de combler d’urgents besoins de personnel en éducation, dont une trentaine d’enseignants, pour travailler auprès de jeunes de 5 à 18 ans.

Outre des enseignants, la communauté est à la recherche de deux directeurs d’école, de conseillers pédagogiques et d’autres intervenants. Les emplois offerts sont à temps plein. Des primes de 5000 $ sont offertes avec l’emploi.

« On a vraiment besoin de monde, commente la directrice de l’éducation au Conseil des Atikamekw d’Opitciwan, Nathalie Potvin, par voie de communiquer. On le sait, l’éducation chez les autochtones est difficile, il y a un grand nombre qui ne termine pas le secondaire. On veut leur donner une chance de réussir. »

Elle explique qu’il s’agit d’une offre intéressante pour les finissants en éducation: « Les salaires sont intéressants pour les jeunes qui sortent de l’université et qui désirent travailler à temps plein. C’est aussi l’occasion d’acquérir de l’expérience. Les gens sont logés pour des sommes minimes. » Les salaires offerts varient de 57 000 $ à 79 000 $.

Même les étudiants sont invités à postuler.

« Il y a possibilité de stages rémunérés », ajoute-t-elle. Dans le cas où les postes ne seraient pas pourvus, Mme Potvin confirme que plusieurs solutions sont envisagées, comme des formations à distance.

Mme Potvin ajoute qu’il « s’agit d’une expérience enrichissante que de travailler auprès des communautés autochtones. C’est un excellent moyen de connaître un peuple sympathique et accueillant, et il y a tout ce qu’il faut pour bien vivre dans la communauté. »

La communauté d’Opitciwan est située à environ trois heures de route de Roberval.

Elle fait également appel au cœur des pêcheurs.

« C’est le lieu idéal pour les amateurs de pêche au doré », conclut Mme Potvin.